samedi, mars 28, 2015

FOOTBALL : LETTRE OUVERTE aux instances du football national et international...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , , No comments

Publié le 28/03/2015 - Lettre ouverte d'un modeste ex-formateur français d'arbitres de football aux Présidents de la FIFA, de l'UEFA, de la FFF et de la LFP, aux médias, et aux organismes ministériels :

ETRE ARBITRE AUJOURD'HUI ? PURE FOLIE... :

on semble oublier de plus en plus souvent que l'arbitre est un vrai passionné de son sport, ni plus ni moins qu'un joueur et un éducateur, ou un dirigeant... Il a juste choisi cette voie là pour assouvir sa passion... Et alors ?

Heureusement que certains ont ce courage là non ? C'est sûrement plus courageux et noble de prendre le sifflet et d'en faire une vraie histoire de vie que de prendre un stylo, un clavier d'ordinateur ou un micro pour déverser chaque jour sa haine,,,

Il semblerait qu'il soit devenu normal dans les médias et les réseaux sociaux de cacher ainsi son incapacité notoire à diriger soi-même un match...
Et en diriger un seul, c'est encore faisable, pas facile certes, mais faisable... Mais en assurer une trentaine par saison, quelque soit le temps, qu'on soit en forme ou malade, qu'on emporte avec soi dans la voiture la maladie de la petite dernière ou pas, qu'on traîne derrière soi les heures sans sommeil à cause du licenciement à venir qu'on vient d'apprendre... Quelque soient les conditions, l'arbitre est là, honnête, motivé, courageux, juste et impartial,,,,

Qui n'a pas croisé un éducateur ou un joueur qui a pris le sifflet un jour pour arbitrer UN seul match amical de son club, et qui à la fin, a juré qu'on ne l'y reprendrait plus? On en connaît tous au moins un, minimum,,,

Il est devenu tout aussi normal, voire banalement acceptable la mauvaise foi et la malhonnêteté des joueurs sur un terrain,,, on triche, on conteste, on pleure et pire, on blesse,,,, Et à qui la faute dans tout ça ? À l'arbitre !!!
« Ce n'est pas de ma faute, c'est de la faute de l'autre » voilà un des pires maux dont notre société souffre aujourd'hui : plus aucune limite à la méchanceté et à la déresponsabilisation,,,, Ça ne semble plus choquer grand monde, et cette société là, moi me fait peur...

L'arbitrage véhicule nombre de valeurs et de qualités toutes plus formatrices et plus enrichissantes les unes que les autres : engagement, loyauté, respect des anciens, discipline, rigueur, courage, détermination, humilité, communication et relationnel, honnêteté, discrétion, sérieux, impartialité, psychologie, calme, anticipation, persévérance...
Les arbitres ne devraient t-ils pas mériter un peu plus de considération et de respect de la part des instances pour cela ?
Voir des joueurs être trop légèrement sanctionnés en Commissions de discipline n'aide pas non plus à fidéliser, ni à recruter de futurs candidats confrontés trop souvent chaque week-end aux menaces, aux insultes, voire aux coups....

Notre foot, pourri jusqu'au plus bas niveau par le fric, le paraître et l'ambition est malade,,, J'ai réalisé ça le jour ou j'ai vu un joueur de 15 ans Nationaux se cracher lui-même sur le maillot, et ensuite aller pleurer auprès de l'arbitre en pensant lui faire croire que c'était le joueur adverse le fautif,,, Réaction de son propre éducateur ? « bien joué Jordan ! » avec un grand sourire aux lèvres et le pouce levé en sa direction,,,

Ce foot là n'est pas le mien,,, Le foot que j'ai connu, c'est celui des footeux, toutes fonctions confondues, qui ont vu arriver les TRÈS jeunes arbitres que nous étions, avec certes pas mal de craintes, mais avec en majorité un soutien profond, des encouragements sans discontinuer et surtout, du respect...
Notre foot est malade, et ce n'est pas aux arbitres de jouer les docteurs, comme certains se plaisent à penser...

Nous avons tous un besoin vital et urgent d'ouvrir les yeux... Un arbitre est mort récemment sur un terrain aux USA, victime d'une agression au nom de sa passion... J'avais évoqué cette crainte au début des années 2000....

Que dire de ces footballeurs, de ces entraîneurs, de ces présidents de clubs de haut-niveau, censés montrer l'exemple, qui soyez-en enfin convaincus jouissent dans l'esprit des arbitres français de la base d'une impunité sans bornes...

Que dire de ces commentateurs sportifs, pire de ces consultants, tous d'anciens footballeurs de haut niveau dans l'ensemble, qui ne font qu'attiser les braises par des propos à la limite de l'incohérence et de la bêtise,,, Habiles connaisseurs de notre sport favori qui, au moindre fait de jeu litigieux souvent s'emmêlent les pinceaux quand il s'agit d'interpréter avec justesse les lois du jeu,,, Savent t-ils quel mal ils font aux arbitres de la base ? Pourront t-ils un jour seulement, avoir conscience de leur propre responsabilité sur le comportement désastreux des joueurs envers les arbitres de district et de ligue chaque week-end ????

Parce qu'il est indispensable de balayer devant sa propre porte : que les arbitres fassent aussi leur travail avec encore plus de sérieux et surtout d'humilité (certains collègues, tout niveaux confondus, ne semblent même pas connaître le sens de ce mot). Les problèmes et conflits viennent aussi du comportement parfois limite des arbitres...
Pour certains officiels, c'est "aussi" systématiquement de la faute des autres s'ils ont des problèmes le dimanche...
Rien ne me fait plus enrager de lire certains commentaires de jeunes débutants, voire même confirmés, qui pensent, en toute sérénité et avec un aplomb incroyable, que s'entraîner la semaine n'est pas très utile ; Ou que potasser régulièrement et avec sérieux les lois du jeu n'est plus indispensable une fois l'examen théorique passé... Certains se croient plus importants et plus utiles dans leur club que le modeste préposé à la buvette, ou celui qui lave chaque semaine les maillots ou les vestiaires...
Pas étonnant que certains arbitres soient aussi souvent confrontés à des conflits.... Nous nous devons de réfléchir aussi à ça....
Pour en finir avec ce qui est de la famille "arbitres", la liberté de parole dont certains "officiels" débutants et confirmés, usent et abusent sur les réseaux sociaux contre leurs propres collègues, au nom d'un statut certes légitime de supporteur de telle ou telle équipe de premier plan, m'inquiète plus souvent qu'elle ne me réjouit. Conflit personnel de génération sans doute....

L'arbitrage a été pour moi une vraie école de vie : il m'a inspiré une ligne de conduite, il m'a appris à me dépasser, il m'a appris le courage et le respect, il m'a permis de croire en moi. Il m'a enfin donné la chance de faire de magnifiques rencontres : de l'arbitre n°1 mondial au modeste éducateur d'un club de district qui en une seule phrase a révolutionné ma vie... Et puis j'ai aussi connu le pire, le découragement et le dégoût, souvent occasionné par des responsables de district plus soucieux de leur carrière que de l’intérêt collectif... Comme je suis devenu optimiste depuis que j'ai mis de la distance avec ces gens là, je crois encore à ce qu'il y a de mieux en l'être humain, et je me prends à espérer du mieux en ce début 2015,,,

Un règle me semble plus qu'urgente à mettre en place aujourd'hui, bien plus urgente que la GLT ou le carton blanc : le rugby a la possibilité de faire reculer le ballon de 10 mètres en cas de contestations. Le football et ses règles actuelles ne le permettent pas. Ibrahimovic (le martyr du siècle...) se plaignait il y a quelques semaines d'avoir eu un essaim de "bébés" autour de lui pendant quelques secondes...Les arbitres, à chaque décision litigieuse, vivent çà 10 fois par match... Leur demander d'être sereins de la première à la dernière minute demande des efforts surhumains...

Avec tout le respect dû à votre personne et à vos fonctions, il serait temps d'arrêter de penser juste à votre poste ou à votre carrière Messieurs les Présidents, Mesdames et Messieurs les bien-pensants... Les arbitres ne veulent pas jouer les martyrs, ils ont plus que jamais besoin d'être aidés, et sérieusement...

Source : Didier LAMY - DL COACHING







0 commentaires: