vendredi, avril 10, 2015

BASKET-BALL - ALGERIE : Les arbitres internationaux frappés, le match arrêté...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , , No comments

Publié le 10/04/2015 -  Les compétitions du Play-down organisées à la salle omnisport de Cherchell à partir de jeudi dernier par la FABB (fédération algérienne de basket-ball) avaient été ternies dès  la 1ère journée par  des actes d’une très rare violence.

Quatre clubs avaient pris part à cette compétition. Il s’agit de Ouargla, Médéa, M’Sila et Cherchell.  Il ne restait que 71 secondes à jouer  lors de la 1ère rencontre dirigée par un trio d’arbitres. Elle avait opposé l’équipe de Médéa  à  celle de M’Sila.  Le score au tableau d’affichage donnait un léger avantage au « cinq » de M’Sila (58 à 55). L’arbitre siffle une faute contre un joueur  de l’équipe du Titterie. Contestations et  insultes suivent la décision de l’arbitre.

Les joueurs de Médéa avaient estimé qu’ils étaient lésés par les arbitres, qui pourtant avaient su gérer la partie pour qu’elle ne dégénère pas. Les joueurs du banc pénètrent alors sur le terrain. Rixes. Les policiers empêchaient les supporters de Médéa très peu nombreux de pénétrer sur le terrain.  Deux arbitres reçoivent des coups.
C’est la grande pagaille sur le terrain. Le coach saisit la feuille du match de la table des officiels qui était désertée par ses occupants. Il remet  son joueur à son joueur la feuille de match pour déchirer ce document  officiel  en plusieurs morceaux. Le renfort  des policiers intervient sur le terrain pour apaiser l’atmosphère. Le commissaire du match, ancien arbitre international tentait de calmer les joueurs et les dirigeants. Un arbitre est à terre après avoir reçu un violent coup de la part d’un joueur de Médéa. Les  agresseurs  sont  identifiés.  L’équipe de M’Sila regagne les vestiaires.

L’équipe de Médéa livrée à elle-même et à un état second est demeurée à l’extérieur de la salle. Deux arbitres rédigent leur rapport. La police arrête le joueur Mohamed  M. de Médéa (35 ans),  qui s’est avéré être  un cadre supérieur dans une entreprise de téléphonie mobile, à la suite de son audition au commissariat. L’ambulance de la protection civile évacue l’arbitre blessé qui est décidé à porter une plainte contre son agresseur.  La partie est arrêtée.

Bouarifi Rabah, le Président de la FABB  arrive et salue les arbitres, les officiers de la sûreté nationale et les dirigeants organisateurs du Play-down. Après avoir pris connaissance des faits, selon la règlementation, il décide d’écarter l’équipe de Médéa de la compétition. « Le bureau de la FABB prendra en urgence  toutes les mesures pour sanctionner les joueurs et  es staffs qui sont responsables de ces actes de violence très graves nous dit-il, c’est avant tout une rencontre sportive qui doit se dérouler dans son cadre normal, mais jamais pour arriver à déchirer une feuille de match et agresser  violemment un arbitre international, l‘équipe de Médéa  est  écartée, la compétition se déroulera  entre les 3 autres équipes », conclut Rabah Bouarifi, le Président de la FABB.  Cette 1ère journée du Play-down entamée à 16h00 s’est achevée à 20h00.

Source : EL WATAN




0 commentaires: