mercredi, avril 08, 2015

DISTRICT DE L'ESCAUT - Au menu du jour : Bagarre générale et vandalisme...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , No comments


Publié le 08/04/2015 - Dimanche, le match de coupe Allard à Haveluy a dégénéré en bagarre. Victime de coups et de vandalisme, joueur et dirigeants d’Estreux ont déposé plainte. Le président de la Jeunesse sportive d’Haveluy a décidé, lui, de mettre un terme à la vie sportive de son équipe. Exit les U18.

Le président de la JS Haveluy est écœuré : « Le football, ça ne se joue pas avec des gants de boxe ».Nicolas Fougnie a pris une décision radicale ce mardi soir : « On vient d’envoyer le mail au district Escaut, j’ai décidé d’arrêter l’équipe ». Ce dirigeant n’aura pas attendu la fin de l’enquête menée par le commissariat de Denain. Exit l’équipe U18, qui a eu maille à partir, dimanche, avec les jeunes d’Estreux après un match de Coupe Allard. « Des gaillards comme ça, je n’en veux plus. Ça ne va pas plaire à tout le monde, mais oui, j’ai sorti le karcher ! » En poste depuis le 5 décembre, ce président a décidé de dire stop à la violence, qui gangrène trop souvent le football amateur.

Coups et dégradations

Cette décision courageuse et responsable fait suite donc à une bagarre qui a éclaté sur le parking du stade Henri-Blot, dimanche midi. « Vingt-cinq personnes nous attendaient à la sortie des vestiaires : elles étaient là pour taper », raconte le président de l’AS Estreux René Bourricat. Un de ses joueurs a été « tabassé », assure-t-il, et un entraîneur sérieusement bousculé alors qu’il tentait de s’interposer. « Des joueurs se sont réfugiés chez l’habitant », raconte encore le dirigeant qui a subi aussi des dommages, puisqu’un joueur d’Haveluy a grimpé sur le toit de sa voiture – « j’en ai pour 900 € pour remplacer mon capot ». Marqué aussi par les événements à Lieu-Saint-Amand où les joueurs de Famars avaient subi des tirs de pistolet le 22 mars, René Bourricat ne cachait pas son désarroi : « Il y a vraiment de quoi écœuré les jeunes et les familles (…) Mais je ne lâcherai pas l’affaire, il ne faut pas laisser des zones de non-droit s’installer dans le foot ».

Sur l’origine du litige, les versions divergent. Selon le président du club d’Estreux, le joueur d’Haveluy qui aurait porté les coups n’aurait pas apprécié d’avoir reçu un carton rouge. Il faut préciser que les cartons sont tombés comme des œufs de Pâques dimanche, signe déjà de sérieuses tensions. Pour le dirigeant d’Haveluy, un Estreusien aurait infligé un coup de coude dans le nez à un adversaire à l’insu de l’arbitre… Reste qu’il y avait eu déjà des coups échangés au match aller à Estreux en championnat…

La suite, on la connaît : la bagarre, dimanche, a débouché sur trois dépôts de plainte de la part de chacune des trois victimes. Quant à l’opération nettoyage au club d’Haveluy, elle ne ferait que commencer…

Source : LA VOIX DU NORD






0 commentaires: