vendredi, juillet 17, 2015

DISTRICT DE LOIRE-ATLANTIQUE : 25 ans de suspension pour un dirigeant violent

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , No comments

Publié le 17/07/2015 - Le club de la JSC Bellevue a été lourdement sanctionné par la commission de discipline du District de Loire-Atlantique à la suite des incidents qui se sont déroulés en mai dernier dans le cadre d'un match de deuxième division face au Landreau Loroux OSC.


Dimanche 10 mai 2015. Le match comptant pour la vingtième journée du groupe G de deuxième division entre le Landreau Loroux OSC et la réserve de la JSC Bellevue a été arrêté avant son terme à la soixante-cinquième minute « suite à une bagarre rendant impossible la reprise du jeu » indique l’arbitre de la rencontre dans son rapport.

Le procès verbal rédigé par la commission de discipline du District de Loire-Atlantique relate que : « Alors que Nantes Bellevue menait au score par 3 à 0, l’arbitre a sifflé à la 65e minute un penalty en faveur de l’équipe du LLOSC sans contestation excessive des joueurs adverses. Ayant entendu crier, l’arbitre en se retournant, a vu un joueur de l’équipe du LLOSC à terre dans le rond central et un attroupement autour du joueur avec échange de coups ; il a tenté de calmer les joueurs en vain ; un dirigeant de Nantes Bellevue est entré sur le terrain et a "asséné des violents coups de pieds à la tête et dans le dos au joueur à terre". L’arbitre n’a pu identifier les auteurs des coups et avec l’aide des dirigeants du LLOSC et de certains joueurs, il a pu "calmer la situation" ». [...] Après avoir averti les deux capitaines, l’arbitre a pris la décision d’arrêter la rencontre. » L'homme en noir « précise qu’en regagnant le vestiaire, il a été violemment frappé sur la joue droite par le dirigeant de Nantes Bellevue qui était entré sur le terrain pour frapper un joueur du LLOSC. »

De très lourdes sanctions

Un joueur du LLOSC a été opéré d’une double fracture du poignet et a fait l’objet de quarante jours d’incapacité temporaire de travail (ITT). Un deuxième a eu de nombreuses contusions au visage entrainant une ITT de trois jours avec possible prolongation. La commission de discipline du District de Loire-Atlantique s'est donc réunie pour étudier le dossier et sanctionner en s'appuyant notamment sur le barème disciplinaire aggravé adopté en Conseil de District le 24 juin 2013.
Un dirigeant de la JSC Bellevue a écopé d'« une suspension de vingt-cinq ans de toutes fonctions officielles pour fraude avec circonstance aggravante, coup à joueur avec ITT supérieure à huit jours par un dirigeant en dehors du match, coup à joueur avec ITT inférieure à huit jours par un dirigeant en dehors du match et coup à un officiel sans ITT par un dirigeant en dehors du match ».

L'équipe B suspendue de toutes compétitions officielles en 2015-2016

Un joueur de la JSCB a été suspendu « six mois fermes pour coup à joueur occasionnant une blessure avec ITT inférieure à huit jours pendant la rencontre en dehors d’une action de jeu ». Un deuxième a été suspendu « six matchs fermes pour coup à joueur par un joueur sans ITT pendant la rencontre en dehors d’une action de jeu ». « Une suspension de quatre mois fermes pour fraude sur feuille de match avec circonstance atténuante » a été infligée à un troisième joueur de Bellevue. Un deuxième dirigeant de la JSC Bellevue a écopé d'« une suspension de deux mois de toutes fonctions officielles pour fraude sur feuille de match avec circonstance atténuante ».
En plus de la perte du match, le club nantais doit s'acquitter d'une amende et ne peut pas engager, quelque soit la compétition, son équipe B pour la saison 2015-2016.
Un des arbitres assistants a aussi pris « dix matchs de suspension de toutes fonctions officielles pour propos blessants et attitude agressive envers officiel par une personne exerçant une fonction officielle en dehors de la rencontre ». 

Source : FOOTENGO 44






0 commentaires: