mardi, août 04, 2015

RUGBY à XIII : Les arbitres de la Fédération en stage à Toulouse...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , No comments

Publié le 04/08/2015 - Alors qu’une saison s’achève à peine, la suivante prend déjà le départ pour un contingent de trente arbitres et futurs arbitres français en stage à Toulouse. Sous la houlette de Thierry Alibert épaulé par Jean-Pierre Matter, Jean-Pierre Boulagnon et Lionel Tarroux, 24 hommes et 6 femmes de tous âges ont enchaîné séances de vidéo, applications pratiques et exercices de cohésion de groupe.

À l’issue de cette retraite au CREPS de Toulouse, les jeunes arbitres se sont vus évalués sur plusieurs groupes de thèmes, le tout leur conférant le brevet d’Arbitre de Niveau I.

Jean-Pierre Boulagnon, formateur


« Il y avait de nouveaux arbitres et des arbitres plus expérimentés entre 13 et 52 ans dont 6 femmes. Les contenus ont semble-t’il bien plu si je m’en réfère aux retours, c’est une excellente base pour préparer les formations à venir dans les prochaines saisons.

Les stagiaires ont eu le temps d’une première soirée pour faire connaissance puis les choses ont pris la forme d’une équipe. Cette session est encourageante pour l’évolution de l’arbitrage français avec des personnes venues en nombre et motivées. »

Philippe Ortolan, 44 ans, ancien joueur et éducateur de jeunes à La Réole


« J’ai joué pour La Réole et les Girondins de Bordeaux puis j’ai rejoint l’armée où j’ai pu pratiquer le rugby à XIII auprès d’internationaux comme Pascal Jampy, Fabien Amador ou encore Emmanuel Peralta.

J’ai créé l’école de rugby du Mas d’Agenais en 2003 et j’en ai entraîné toutes les sections, cette année je serai éducateur/entraîneur des Cadets de La Réole et arbitre.

Je suis impliqué dans le XIII depuis longtemps et ma passion est intacte alors je vais me lancer dans l’arbitrage. C’est un peu se lancer dans l’inconnu, surtout à mon âge, mais le stage a été très intéressant et formateur. Je dirais même que tout entraîneur ou éducateur devrait en passer par là.

On a repris les bases, le règlement, j’ai tout pris pour argent comptant et j’en suis reparti enchanté. Les séances sur le terrain ont été constructives avec les placements spécifiques, l’attitude à adopter et les échanges avec les joueurs.

Maintenant il va falloir commencer, en touche d’abord, mais j’ai déjà pu m’essayer au rôle de central lors de rencontres sans arbitres chez les Minimes, Cadets ou Juniors. J’espère qu’il y aura de plus en plus d’arbitres afin que tous les matchs joués en France soient encadrés avec, au mieux, trois arbitres.

Je connaissais un peu Thierry Alibert et j’avais envie de le découvrir mieux, il s’est avéré être un bon moteur durant le stage. Les autres encadrants m’ont semblé être de grands passionnés et ce qu’ils ont proposé m’a intéressé.

Le groupe en lui-même était hétéroclite avec de grands écarts d’âge, des filles… C’est bien de voir que ça s’égalise. »


 Alexis Diaz, 27 ans, entraîneur de Montpellier XIII Féminin


« J’ai été joueur en Juniors et Séniors au Montpellier XIII et ce stage a été l’occasion d’une grande découverte. Initialement intéressé pour me perfectionner sur les règles en tant qu’entraîneur, l’envie d’arbitrer est arrivée avec une envie d’évoluer même si je n’ai pas de grandes prétentions.

J’ai l’impression d’en avoir appris beaucoup en peu de temps avec la vidéo d’abord puis la mise en situation sur le terrain avec la possibilité de poser des questions.

Les formateurs ont basé le stage sur la cohésion dès le départ en nous forçant à travailler avec des inconnus mais j’ai été vite intégré et j’ai apprécié les différences d’âge et la présence de femmes.

Je suis très motivé après ce stage et ça me donne envie de me lancer même s’il ne me reste plus beaucoup de temps entre ma fonction d’entraîneur et ma famille. L’évolution sera lente mais j’ai hâte d’y être ».

Rachel Cousseau, Assistant Territorial de Développement, Entraîneur/Éducateur Clos Torreau XIII


« J’ai voulu suivre cette formation pour parfaire mon rôle d’ATD pour le Comité Loire-Atlantique Rugby XIII et j’aimerais mettre en place une formation d’arbitrage pour les éducateurs et les arbitres de l’école de rugby.

J’ai adoré ce stage, sincèrement. Et même si c’était très fatiguant et chargé, j’ai apprécié l’alternance entre le terrain et la salle de cours. J’y ai beaucoup appris d’autant que l’on a pu poser des questions sans craindre le ridicule et améliorer la confiance en soi. Les vidéos sont un support très utile et le test a eu cet avantage de mieux connaître nos points faibles. Aujourd’hui, lorsque je regarde un match de Super League ou de NRL, j’ai tendance à m’évaluer. J’ai besoin d’être au point, de maîtriser si je veux former.

La mixité du groupe a été une bonne chose et on n’a pas senti les écarts d’âge. Ça a créé une bonne ambiance et nous a permis de travailler sur l’esprit d’équipe : « Se respecter pour être respecté », donner une image positive de la CCA et prendre conscience que les agissements d’un seul se répercutent sur tous. Les exercices de cohésion ont eu de bénéfique de pouvoir échanger librement avec les autres arbitres dans le but de progresser.

Je vais appliquer ces principes auprès des entraîneurs, de mon équipe mais aussi du Comité 44 parce qu’il faut évoluer, avancer ete ça passe par une bonne formation. Je vais enseigner aux arbitres des écoles de rugby et mettre en place des roulements avec une équipe de travail.

J’espère que l’intérêt pour l’arbitrage ira grandissant, que le niveau sera relevé et que notre discipline sera plus forte encore. »

Source : FÉDÉRATION FRANÇAISE DE RUGBY à XIII








0 commentaires: