mercredi, mars 23, 2016

FFBB : La légende de l’arbitrage français et international Robert Blanchard est décédé ce lundi...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , No comments


Publié le 23/03/2016 - La légende de l’arbitrage français et international, Robert Blanchard a quitté le monde de la balle orange et ses proches ce lundi.

Le Roannais Robert Blanchard, 93 ans, avait été intronisé au « Hall of fame » de la fédération internationale lors de l’Euro 2015 à Lille en compagnie d’Antoine Rigaudeau. Une promotion à sa hauteur puisqu’il y avait aussi Michael Jordan… (Voir l'article)

L’ailier s’est envolé. Ancien joueur international (19 sélections de 1951 à 1953), Robert Blanchard est surtout connu pour sa carrière exceptionnelle en tant qu’arbitre, avec la finale des JO de 1956 entre l’URSS et les USA, à Melbourne pour ne citer qu’un événement parmi des dizaines (finale des championnats du monde 1959, trois euros…).

Après plus de 20 ans d’arbitrage et un respect unique dans le monde du basket, Robert Blanchard a pris sa retraite sportive. Lui qui a travaillé à « France Rayonne », il était le soleil de l’arbitrage français. Sa passion, il lui a même dédié un véritable musée dans son domicile, rue Albert-Thomas à Roanne, où il vivait avec son épouse.

Il a quitté son cocon il y a quelques semaines pour la maison de retraite de Thizy dans le Rhône. Ami de la famille (Alain Blanchard, fils de Robert, est secrétaire général de la Ligue du Lyonnais), le président du Lyonnais Jean-Pierre Gomez est très ému. « C’est dur… Il a eu une mort digne, sans souffrir. Il a terminé sa belle vie comme il l’a souhaité. Il a connu beaucoup de succès dans sa carrière d’arbitre. Il ne m’avait d’ailleurs pas dit de lui-même qu’il avait aussi été un grand joueur, international… Je ne sais pas quoi dire ».

 
Début octobre 2015, Robert Blanchard soulignait, « être à côté de noms tels qu’Antoine Rigaudeau ou Michael Jordan, c’est honorifique pour moi… Un arbitre, vous pensez, à côté des grands joueurs… Aujourd’hui, je garde un œil averti sur le basket, je regarde tous les matchs à la télévision ». Nul doute que de là-haut, Robert Blanchard gardera un œil sur le basket et ses proches. Son coup de sifflet et sa bonne humeur seront à jamais gravés dans les mémoires du basket mondial.

Source : LE PROGRES






0 commentaires: