lundi, avril 04, 2016

FFF - DISTRICT DE LA HAUTE-LOIRE : l'arbitre agressé ce dimanche à AUREC-SUR-LOIRE témoigne... [AUDIO]

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , No comments


Publié le 04/04/2016 - Huit jours d'ITT et une minerve, c'est le bilan de l'agression dont à été victime un arbitre de 26 ans dimanche à Aurec-sur-Loire (Haute-Loire), roué de coups par des footballeurs du FC Aurec. L'homme doit désormais porter une minerve, ne peut travailler durant huit jours. Il décrit son agression.


Un arbitre de football de 26 ans a été victime d'une agression dimanche à Aurec-sur-Loire (Haute-Loire), roué de coups de pieds par les footballeurs amateurs du FC Aurec.  Cette affaire, très grave, loin du sport, ternit l'image du football amateur.

Le passage à tabac s'est déroulé lors d'un match entre le FC Aurec et l'AS Riotordoise. Après avoir distribué un carton rouge à un Aurécois, l'arbitre a reçu une pierre sur la jambe, ce qui l'a incité à interrompre la rencontre. Un joueur lui a alors asséné un coup de tête. L'arbitre de 26 ans a ensuite été roué de coups, poussé à terre. L'homme est désormais  obligé de porter un collier cervical pendant plusieurs jours, avec une Interruption temporaire de travail de huit jours jours.

Vivien a accepté de revenir sur son agression. Tout est parti d'une sanction donnée sur le terrain. "Après le carton rouge, je me suis avancé sur le terrain pour siffler les trois coups de sifflet final. Et alors là, ça a été fini. Je me suis fait encercler par les joueurs d'Aurec-sur-Loire" explique Vivien. L'altercation s'est ensuite transformée en bagarre générale.

Le jeune homme de 26 ans reconnaît avoir été choqué après ce déchaînement de violence, incapable de retrouver une totale sérénité : "pour s'endormir avec les images qui vous trottent dans la tête c'est pas facile. J'espère que les sanctions seront exemplaires". Vivien a porté plainte ce lundi après-midi. Une commission de discipline du District de Haute-Loire doit parallèlement définir les sanctions sportives concernant les agresseurs de l'arbitre.

Source : FRANCE BLEU





0 commentaires: