samedi, mai 28, 2016

UEFA - SUISSE/BELGIQUE AMICAL : Le "VA TE FAIRE ENC.... !!" qui fait vraiment tache...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , , No comments


Publié le 28/05/2016 - Haris Seferovic s’est fait expulser à la 80e minute du match contre la Belgique, ce samedi soir (défaite suisse 1-2). Le motif? Après avoir perdu un ballon, il a commis une faute justement sanctionnée par l’arbitre.

Le buteur providentiel de l’Eintracht Francfort a alors lâché «Va te faire enc…» en italien. L’arbitre… italien Paolo Silvio Mazzoleni n’a pas hésité et a aussitôt sorti son carton rouge.

«Il y a eu incompréhension entre l’arbitre et moi, a commenté Seferovic après le match. Il a cru que ce «Va te faire enc…» lui était destiné, alors que je me l’adressais à moi-même. Après le match, je suis allé le lui expliquer et je me suis excusé.» Il semblerait cependant que l’arbitre ait entendu l’insulte à deux reprises.


M. Mazzoleni tiendra-t-il compte des excuses de Seferovic et se montrera-t-il magnanime? Si oui, Seferovic sera suspendu contre la Moldavie vendredi prochain et on en restera là. Si non, ce qui signifierait alors que l’arbitre aurait fait un rapport, le dossier aboutira sur les bureaux de l’UEFA, qui pourra(it) alors suspendre Seferovic pour trois matches, soit la rencontre de préparation contre la Moldavie et les deux premiers matches de l’Euro, face à l’Albanie et à la Roumanie.

Le sélectionneur Vladimir Petkovic espère bien qu’on n’en arrivera pas là. «La réaction de Seferovic est typique de l’ingénuité qui caractérise parfois mes joueurs. Il vient de sauver son club de la relégation, il est euphorique, et subitement, il se relâche. Mais l’équipe lui fera payer cet écart.» Sic!

Et le capitaine Valon Behrami l’a confirmé: «On a discuté avec Haris, on lui a dit qu’il avait fait une erreur, et basta. L’important, c’est que l’on reste calme.» Avant de revenir sur l’insulte en elle-même: «Je connais l’Italie pour y avoir joué, je sais que les arbitres peuvent prendre ce «Va te faire enc…» de manière très personnelle. Pas comme un «Fuck off» en Angleterre, par exemple. D’où sa réaction. J’ai essayé de l’expliquer à l’arbitre, mais il n’est pas revenu en arrière.»

Seferovic et la Suisse souhaitent maintenant que M. Mazzoleni ne porte pas l’affaire trop loin.

Source : LE MATIN





0 commentaires: