mardi, juin 14, 2016

LIGUE DE PICARDIE - COUPE DE FRANCE : Un assistant frappé... le match arrêté !!

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , No comments


Publié le 14/06/2016 - Le match du tour préliminaire de COUPE DE FRANCE opposant les clubs de Beaurevoir et Vadencourt aurait pu aller à son terme... Mais, non... Arrêté à deux minutes du terme du temps additionnel, pour agression sur un assistant bénévole, l'arbitre de la rencontre a justement renvoyé les deux équipes aux vestiaires.


Auparavant tout s’était bien passé, mais une faute d’un défenseur local sur un visiteur a déclenché un attroupement. Un petit instant de flottement dont a profité un Vadencourtois pour frapper l’arbitre assistant bénévole de l’AS Beaurevoir, le tout sous les yeux de Saïd El Karkoub, l’arbitre officiel de la rencontre. Le dirigeant bellovisien, 50 ans, est tombé sous le coup littéralement KO. Cette agression caractérisée a engendré un envahissement de terrain et un affrontement entre les proches du dirigeant local et des supporters visiteurs.

« Ce fut une scène atroce qui n’a rien à voir avec le sport. Nous, les délégués, nous avons œuvré pour apaiser les tensions. Nous avons eu très peur pour notre dirigeant qui est difficilement revenu à lui », témoigne le président de Beaurevoir, David Carbonnier.

L'assistant bénévole de l'AS Beaurevoir a décidé de porter plainte, ce qui engendrera, en plus des sanctions prises par la Ligue de Picardie, des poursuites judiciaires devant le tribunal compétent.

De son côté  l’entraîneur de Vadencourt veut bien évidemment minimiser le problème. « ... Lorsque j’ai été convoqué dans le vestiaire de l’arbitre après match, il m’a effectivement dit qu’il avait été témoin du coup de poing et qu’il devait écrire ce qu’il avait vu. Je lui ai répondu, faîtes votre boulot », précise l'entraineur.

L'arbitre n'a besoin de conseils de ce genre. Minimiser pour essayer d'amadouer et jouer les victimes... c'est un processus fort connu par les coupables. Savoir reconnaître sa faute et assumer ses actes, c'est déjà faire un pas vers la possible clémence...

Eric - ARBITREZ-VOUS






0 commentaires: