mardi, juillet 26, 2016

CÔTE D'IVOIRE : Un arbitre fédéral radié à vie pour corruption avérée...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , No comments


Publié le 26/07/2016 - CÔTE D'IVOIRE - Un arbitre de football accusé de corruption a été radié de la corporation par la Commission Centrale des Arbitres dirigée par Doué Noumandiez.


Brou Anicet, arbitre de football vient d’être radié définitivement de la corporation. Ainsi en a décidé la Commission centrale des arbitres de la FIF. Désigné pour officier sur un match de 3e Division Nationale opposant Sol FC à Sabé Sports, l'homme en noir a payé le fruit de ses actes. Il aurait été corrompu. Sol FC lui a versé la somme de 100 milles F CFA (soit 152,45 €) pour bénéficier des largesses arbitrales. A la fin du match, Sol FC est battue, 3-1.

Offusqués, des supporters de Sol FC accusent l’arbitre d’être à la base de leur malheur. En favorisant Sabé Sports de Bouna. Alors, ils réclament l’argent que leurs responsables lui ont remis.

Ce qui était au départ des murmures entre l’arbitre et ses supporters est tombé dans les oreilles du commissaire au match et des trois autres arbitres. Pis, le public acquis à la cause de Sol FC se mêle au débat. Le téléphone de l’arbitre est saisi, car le camp Sol FC affirme avoir fait un transfert de 100 000 F CFA sur le numéro de téléphone de l’arbitre. Une simple petite fouille du téléphone saisi atteste les accusations.

Malheur pour l’arbitre, les traces d’un autre transfert de 300 000 F CFA (457,35 €) auraient été trouvées. Sol défalque alors que c’est parce que Sabé a payé plus gros que l’arbitre l’a favorisé. De quoi à irriter encore plus le camp Sol.

Anicet Brou ne peut nier encore moins se défendre. Fait notable, les trois autres arbitres n’ont pas été informés par Anicet au sujet de l’argent perçu. Il était donc engagé seul dans un acte de corruption.

Saisie, la Commission centrale des arbitres (CCA) pilotée par Doué Noumandiez, a frappé fort en radiant cet arbitre des rangs des hommes noirs ivoiriens. Un acte qui marque sa volonté d’assainir le milieu des arbitres.
Seulement, si le corrompu a été sanctionné, tout le monde se demande pourquoi le sinon les corrupteurs (si les choses sont avérées côtés Sabé Sports) sont libres de toute sanction ?

Source : le Vuvuzela





0 commentaires: