mardi, août 30, 2016

LIGUE NORD-PAS DE CALAIS : Un match de Coupe de France interrompu, un joueur en garde à vue...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , No comments


Publié le 30/08/2016 - Le premier tour de Coupe de France opposant le FC Wizernes à l’US Saint-Quentin-Blessy a complètement dégénéré, dimanche après-midi. Un joueur a fini en garde à vue, un autre est toujours hospitalisé.

Il ne restait plus que quelques minutes à jouer dans ce match du premier tour de la Coupe de France. Les footballeurs visiteurs de l’US Saint-Quentin-Blessy menaient largement et logiquement au score (3-0) face aux hôtes du FC Wizernes. Un tacle trop appuyé aurait alors fait basculer la rencontre dans la confusion la plus totale. Le ton est monté entre les joueurs sur le terrain, le public a envahi la pelouse, l’arbitre a interrompu la rencontre, un joueur Wizernois de 27 ans a été évacué à l’hôpital par les sapeurs-pompiers et un joueur de Saint-Quentin de 38 ans a passé la nuit au poste de police. (...)

Le président de l’US Saint-Quentin-Blessy, Alain Facon, déplore le comportement de son joueur. Mais pour lui, le principal fautif de ce chaos, c’est l’arbitrage. «  Trop de fautes n’ont pas été sifflées. Les arbitres ont laissé dégénérer la rencontre et ils ont récolté ce qu’ils ont semé.  » (...)

Lire l'article complet sur
http://www.nordeclair.fr/info-locale/wizernes-coupe-de-france-un-footballeur-en-garde-a-vue-jna60b0n1243135

Commentaires : Mais bien sûr, toujours l'arbitre le coupable idéal, toujours celui que l'on montre du doigt quand les choses tournent mal. Je pense pour ma part que si le Président de ce Club avait la tête sur les épaules, il serait intervenu auparavant vis à vis de ces joueurs pour les calmer. Et puis, c'est quoi cette sale habitude d'incriminer quelqu'un qui vient diriger une rencontre de 90 minutes... Ce ne sont pas ces 90 minutes qui créent l'éducation d'un joueur, mais bien son environnement sportif, son espace d'entraînement et ses rapports avec les autres tout au long de l'année... et ça ce n'est pas l'arbitre qui les fabrique, mais bien le Président du Club en accord avec l'entraîneur. Alors, chers ami du football si vous éduquez des joueurs pour en arrivez là, c'est qu'il y a un grain de sable dans la machine, et qu'il faut envisager de revoir votre manière de manager les joueurs et l'éducation (si ce mot signifie encore quelque chose) que vous leur donnez.

Eric - ARBITREZ-VOUS 





0 commentaires: