mardi, octobre 18, 2016

ALERTE AGRESSION - HAÏTI : De multiples agressions envers les arbitres le week-end dernier...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , No comments


Publié le 18/10/2016 -  Des violences regrettables ont été enregistrées en D2 et D3. À Léogâne et au Bas-Artibonite, les arbitres étaient les cibles des fans et des joueurs belligérants.


La saison écoulée, le championnat national de première division a été la cible de plusieurs cas de violence perpétrés contre les arbitres et ces situations ont provoqué des grèves au niveau du corps arbitral. Malgré les sanctions prises à l’encontre des belliqueux, les joueurs et les fanatiques anti-sportifs continuent à salir le foot national. Cette foisci, c’est en deuxième et troisième divisions que les actes répréhensibles sont perpétrés le weekend dernier.

L’arbitre Kendy Benjamin ensanglanté par le joueur de Siloé

Le dimanche 16 octobre, en D2, au parc Cerçey, l’arbitre Cinéas Emmanuel a été bastonné par des fanatiques furieux lors du match Acadafoot face à l’Association sportive de Sud-Est. D’après un confrère, cet acte a été perpétré du fait que l’arbitre a validé un but en faveur des Jacméliens. Selon, les dires du confrère, c’est un riverain de la zone qui a permis à l’homme en noir de s’échapper sinon il y aurait laissé sa peau. Selon, le secrétaire général de l’Acadafoot, Sené Jean- Mary, c’est l’arbitre qui a provoqué la bagarre suite à une pierre qui a été lancée sur le terrain par un inconnu et l’arbitre Cinéas Emmanuel, pour se venger, s’est précipité sur un fan. Tandis qu’en D3, l’arbitre Kendy Benjamin qui arbitrait la rencontre entre Siloé et Pont-Sondé dans le cadre de la 6e journée du championnat de D3 pour la zone du Bas-Artibonite a été agressé par le joueur Michel Wadson après que l’arbitre central a accordé un 2e but à Pont-Sondé alors que le match était (1-1).

Le dimanche 16 octobre, au parc Édouard Jean du Vieux-Bourg d’Aquin, l’Association sportive de Vieux-Bourg d’Aquin recevait le Valencia de Léogâne, mais la rencontre a été arrêtée à la 30e minute de jeu parce que les joueurs du Valencia protestaient contre un penalty que l’arbitre avait octroyé à l’équipe locale. Suite à ces actes anti-sportifs, la commission d’organisation doit prendre des sanctions très drastiques à l’endroit des coupables afin de pacifier le football selon l’avis de plus d’un. 

Source : LE NATIONAL (HAÏTI)





0 commentaires: