samedi, octobre 15, 2016

LIGUE 1 - NICE / LYON : une exclusion cohérente avec les Lois du Jeu...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , No comments


Publié le 15/10/2016 - Journée après journée, les entraîneurs et les Présidents de Club de LIGUE 1 passent les après-matchs à donner des leçons d'arbitrage, et refont le match en direct à la TV, en distillant à leur profit les actions qui leur sont défavorables, ou bien en inventant purement et simplement des propos qu'ils auraient eu avec l'arbitre dans le secret des vestiaires de ce dernier.
Il n'est nul besoin d'être voyant ou extralucide, pour voir où le Président lyonnais veut en venir avec son appel à la presse de la soit-disant "jurisprudence THUAL", qui lui permettrait de faire annuler le carton rouge de son joueur Nabil FEKIR, et faire ainsi d'une pierre deux coups, en réduisant à néant l'application à son endroit des Lois du Jeu.

Chers entraineurs et chers présidents, soyez sérieux deux minutes... Lorsque les arbitres se trompent, et ils savent le reconnaître bien plus qu'avant, ou lorsque les arbitres font des erreurs de jugement, vous anticipez inutilement et abusivement l'arrivée de la vidéo dans les possibilités offertes aux arbitres et commissions de discipline. Devra-t-on aussi un jour rejouer un match, parce qu'un pénalty aura été accordé par l'arbitre et que ce dernier vous fera perdre la rencontre. Par ces critiques, certes dites sur un ton plus ou moins neutre, vous faites plus de mal que de bien à notre football... Mais les images peuvent aussi vous donner tort.

Sur cette rencontre, et plus particulièrement sur ces fautes consécutives de Nabil FEKIR, la seule solution qui s'offrait à Ruddy BUQUET était l'exclusion du fautif, car avant de marcher (peut-être involontairement) sur le bras du niçois Paul BAYSSE, ce dernier n'étant pas tombé à terre par un malencontreux coup de vent, mais bien par deux tentatives consécutives de coup de pied, lesquelles entraînent sa chute et le coup reçu au bras.


Non, Ruddy BUQUET n'était pas loin de l'action qu'il a parfaitement jugé au regard des Lois du Jeu, non Ruddy BUQUET ne s'est pas précipité (ce n'est, soit dit en passant pas son habitude). Il a simplement jugé que le comportement du joueur lyonnais était brutal, voir violent... et en a tiré les conséquences en l'excluant sur le champ. Ceci dit, après visionnage des images (que les arbitres ne possèdent pas sur le terrain), l'arbitre avait le choix dans les motifs d'expulsion....

Cessez de faire croire ce qui vous arrange en fonction du résultat de la rencontre, car je suis persuadé que si vous aviez remporté ce match, quelques vociférations coutumières auraient suffit à votre bonheur...... et au nôtre !!

la culture du résultat à tout prix, ça va un moment .... mais en tout cas, pas au prix des lois et de l'esprit sportif !!... si bien sûr, cela signifie encore quelque chose pour vous.

Eric - ARBITREZ-VOUS





0 commentaires: