mercredi, novembre 16, 2016

DISTRICT DE L'ISÈRE : COMMUNIQUÉ DE L'UNAF face à la violence et à l'agression d'un jeune collègue...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , No comments


Publié le 16/11/2016 - Suite à la nouvelle agression de l'un de nos collègues samedi dernier, je vous prie de trouver ci-après le Communiqué de l'UNAF ISÈRE.

ALERTE AGRESSION – DÉPARTEMENT DE L’ISÈRE


Une fois de plus et en l’espace de deux semaines un des autres a encore été touché, cette fois ci, c’est son intégrité physique qui a été hautement, mise à mal.

Nous aimerions tellement parler d’autre chose, que de faits graves impactant fortement notre corporation.

Il a été totalement lynché…


C’est un jeune arbitre de notre District de l’Isère de Football qui a été gravement agressé ce samedi 12 novembre 2016, peu après 17h, à l’issu de son match de championnat U19.

Le jeune arbitre a regagné sa voiture, c’est alors que sur le parking le joueur vers lequel il avait eu quelques griefs pendant le match lui, a mis une violente claque au visage, déstabilisant fortement notre collègue…..  Et un des amis de l’agresseur, présent, par derrière, lui a assené un violent coup de pied qui l’a fait chuter au sol….

Très tristement, une quinzaine de personnes l’ont passées à tabac, pendant de longues minutes avant que ces derniers arrêtent leur pugilat. Notre collègue s’est mis en boule, recroquevillé sur lui-même pour éviter les coups qui partaient de toutes parts.

Cela ne peut plus durer, ce jeune arbitre âgé, à peine de 19ans et c’est sa première saison au sein de notre département, est écœuré, dégouté de voir sa passion autant se dégrader, se détruire.
L’UNAF ISERE, s’est entretenue avec lui longuement au téléphone, le moral de notre collègue arbitre,  n’est pas au beau fixe, et il y a de quoi !
Après la course poursuite…. il y a quelques semaines, touchant un autre de nos confrères,  cette fois ci nous avons passé un cap, le cap ultime de l’agression, c’est l’indignation, cela ne peut plus persister ! Ce résoudre à ce fait, c’est la mort de notre football, celui qu’on aime et qui nous anime tous les week-ends.

Ce jeune arbitre n’est malheureusement pas adhérent à l’UNAF ISERE, il le regrette tellement. 

Après avoir échangé avec ce jeune passionné du sifflet, il nous informé qu’il pensait que cela n’arrivait qu’aux autres, que jamais il ne pouvait être touché… et bien malheureusement dans le contexte grandissant de violence dans lequel nous vivons chaque jour, cette défiance perpétuelle de l’autorité, de l’uniforme, de l’élite  n’est malheureusement plus un fait divers…

Notre collègue, à juste titre est bousculé, écorché moralement, car ce n’est pas l’image qu’il se fait de la fonction d’un arbitre de Football.

Ne pas l’abandonner… 


Nous ne l’abandonnerons pas, l’UNAF ISÈRE sera derrière lui pour le soutenir dans ses différentes démarches mais malheureusement notre association ne pourra pas l’accompagner financièrement dans le montage de son dossier juridique.

Une plainte a été déposée au pénale. Il est suivi, actuellement, par un psychologue de la Police Nationale.
Mais comment peut-on en arriver là ? Qu’est ce qui pousse à faire naître autant de violence, pour un simple match de football, de niveau départemental ? 

Nous sommes tous des arbitres, notre passion est le sifflet, l’intégrité des joueurs, l’impartialité des décisions, le respect de l’application des lois du jeu, le respect de la beauté de notre sport,  c’est ce qui nous motivent chaque week-end sur les terrains de France et d’ailleurs, alors… pourquoi nous sommes arrivé a tant de dérives , a tant d’irrespect pour l’uniforme, pour la fonction… car derrière cette autorité, se cache un homme, avec une famille… et cette même flamme, qui brille et devrait être commune, à tous les acteurs de football.

Nous sommes totalement anéanti de voir que certain,  n’ont plus aucune pitié pour détruire un homme.

Mais, nous ne sommes, pas résignés pour autant et nous allons combattre fermement et sans transition afin que cette pratique qui détruit notre sport, soit totalement bannie des terrains.

Notre collègue, a besoin de notre soutien, il a, à peine 19ans et déjà …  Il accuse une 1 ère agression avec une violence inouïe et totalement inédite dans notre Département de l’Isère. 

Nous devons être fermes face à ce genre de pratique, souhaitons que les instances du football et de la justice soient intransigeantes, face à des violences gratuites envers une personne investie d’une mission de service public. 

L’UNAF ISERE ne peut être qu’outrée, totalement révoltée  par ce genre de pratique elle en est même très attristée de l’image que cela renvoie de notre passion commune.

L'UNAF ISÈRE





0 commentaires: