jeudi, décembre 01, 2016

FFF / DTA : Les arbitres de LIGUE 1 en formation au protocole de l'assistance vidéo...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , , , , No comments


Publié le 01/12/2016 - La Direction Technique de l’Arbitrage a organisé le premier rassemblement des arbitres de ligue 1 pour la formation théorique au protocole technique de l’assistance vidéo établi par l’International Football Association Board pour l’ensemble des nations participantes.
Après la candidature conjointe de la FFF et de la LFP à l’expérimentation de la vidéo pour l’arbitrage, cette réunion s'est tenue en présence de Noël Le Graët, Président de la FFF, et de Didier Quillot, Directeur général exécutif de la LFP.



L’expérience de l’utilisation de la vidéo se poursuivra jusqu’en mai 2018, mais c’est en mars 2018 que l’IFAB décidera ou non d’intégrer l’assistance vidéo dans les lois du jeu.


Il est important de rappeler que l’introduction de la vidéo n’a pas pour objectif de supprimer toutes les erreurs d’arbitrage. En effet, la volonté de l’instance internationale, garante des lois du jeu, est bien de répondre à une question fondamentale : la vidéo aide-t-elle efficacement les arbitres tout en améliorant le football ?


L’IFAB a donc élaboré un protocole technique pour garantir un minimum d’interférences dans le jeu, tout en s’appuyant sur un principe fondamental : les images apportent-elles la preuve incontestable que la décision de l’arbitre est clairement erronée ? En cela, quatre situations de jeu, et seulement celles-ci, autoriseront les arbitres assistants vidéo à intervenir sur leur proposition ou à la demande de l’arbitre : après un but marqué, sur une situation de pénalty, pour une exclusion ou pour corriger une erreur d’identité d’un joueur sanctionné.


La première phase d’entrainement dite "offline", sans intervention dans le jeu, se déroulera dans le cadre de la professionnalisation des arbitres élites jusqu’en mars 2017. La phase "online", avec communication entre l’arbitre assistant vidéo et l’arbitre du match, et donc avec impact éventuel sur les décisions initiales de l’arbitre, s’étendra jusqu’en décembre 2017 sur des matches amicaux.


 La réaction du Directeur Technique de l’Arbitrage, Pascal Garibian : 

"Cette journée a été le vrai coup d’envoi d’une aventure à laquelle nous sommes tous heureux de participer. Et en premier lieu les arbitres qui avec enthousiasme et passion, ont découvert toutes les facettes techniques et les enjeux de cette "recherche sportive, presque scientifique", qu’est l’expérimentation de la vidéo dans le football. Nous sommes convaincus que ces deux saisons de tests à l’échelle mondiale, dirigés et encadrés par l’IFAB, vont pouvoir enfin clore un débat qui n’a que trop duré : la vidéo peut-elle assister efficacement les arbitres sans dénaturer notre football ?"


Source : FFF





0 commentaires: