mardi, février 28, 2017

BUNDESLIGA : La grande classe de SCHWEINSTEIGER envers Babak RAFATI, l'arbitre suicidaire...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , No comments


Publié le 28/02/2017 - Très peu utilisé par José Mourinho à Manchester United, Bastian Schweinsteiger est très loin de ses performances époque Bayern, qui l’ont fait entrer dans les cœurs des supporters munichois. En tant que joueur mais aussi en tant qu’homme au grand cœur, auteur d’un geste de grande classe auprès d’un arbitre qui avait tenté de se suicider.

La discrétion ajoute à la grande classe. En novembre 2011, Babak Rafati, alors arbitre en Bundesliga, a tenté de mettre fin à ses jours après une prestation ratée qui lui a valu des critiques assassines comme le rapporte The Sun ce lundi. A bout, il s’est alors ouvert les veines dans sa chambre d’hôtel à Cologne. Ses assistants, s’étonnant de son absence au briefing d’avant-match, ont tiré la sonnette d’alarme et l’arbitre a été retrouvé inconscient.  

Babak Rafati s’est alors réveillé à l’hôpital, déterminé à passer de nouveau à l’acte dès que l’occasion se présenterait. « Je me suis réveillé sur un lit d’hôpital, raconte-t-il. C’était un moment terrible et ma première pensée, c’était de planifier les choses pour ma prochaine tentative. J’avais été victime d’intimidations et pour être honnête, les gens ne voulaient plus me voir. » Si aucun officiel de la Fédération ne lui a témoigné son soutien, Bastian Schweinsteiger, qui avait eu vent de la nouvelle, a écrit une lettre à l’arbitre.


 « Il n’y avait aucune arrière-pensée de sa part »

« Après ma tentative de suicide, personne de la Fédération allemande n’est entré en contact avec moi, détaille Babak Rafati. Et Bastian Schweinsteiger m’a écrit une lettre qui m’a beaucoup ému. Il n’y avait aucune arrière-pensée de sa part, parce qu’il savait que je ne pourrai plus arbitrer après cet incident. Il a écrit ‘Monsieur Rafati, les gens font souvent des erreurs dans la vie, mais elles supposent simplement qu’on fasse des comebacks plus souvent. Je vous souhaite le meilleur’. » Un geste bien loin du football bling-bling, dont le joueur ne s’est absolument pas vanté.

Source : SFR SPORT





0 commentaires: