lundi, février 27, 2017

FFF - LE PUY / MULHOUSE : des allégations stupides de la part de l'entraineur de Mulhouse...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , , No comments


Publié le 27/02/2017 - Combien de temps faudra-t-il aux arbitres et aux instances du football pour faire comprendre aux dirigeants de notre football que l'arbitre n'est pas leur ennemi, que les décisions qu'il prend, il les prend en toute impartialité et en deux ou trois secondes, qu'au niveau amateur il n'y a point de vidéo qui viendrait atténuer ou changer une décision prise en âme et conscience....
Oui, combien de temps encore les dirigeants de notre football vont encore continuer à l'issue des matchs à proférer des propos déplacés, voir diffamatoires à l'encontre des collègues qui chaque week-end officient sur les terrains de l'hexagone, et n'ont que comme projet initiale que la rencontre se passe bien et que chacun prenne du plaisir... au delà des considérations de classement et de résultats !!


Ce week-end lors de la rencontre de CFA entre LE PUY (1er) et Mulhouse (dernier), l'entraineur du club mulhousien Noël TOSI a, suite à sa défaite 2-0, émis des propos déplacés sur notre collègue Steven LLEWELLYN qui officiait sur cette rencontre. Tout dérape à la 85e minute, lorsque Patrao, l'attaquant auvergnat, ne cadre pas sa frappe, à la réception d'un dégagement manqué par Sommer, le gardien mulhousien. " Une faute imaginaire est alors sifflée à l'encontre de mon défenseur, Damien Moulin, raconte l'entraîneur Noël Tosi. Il reçoit un carton rouge alors qu'il n'a même pas touché le joueur! Et notre adversaire ouvre le score sur le coup franc aux 18 mètres... Je suis dépité par cet arbitrage, qui était en dessous du niveau de la mer. Dans toute ma carrière, je n'ai jamais vu ça. "

Ben voyons, un peu facile comme excuse !! Une faute imaginaire dit-il... Mais bien sûr, c'est bien connu les arbitres sifflent des fautes qu'ils inventent !! L'arbitre est simplement revenu sur une faute sur laquelle il avait laissé l'avantage, et a exclu le fautif en application de la Loi XII.

Certes, ce scénario n'arrange pas Mulhouse, mais à neuf journées de la fin du Championnat, il serait temps de se poser les bonnes questions et non pas incriminer l'arbitrage et le rendre responsable d'une éventuelle descente, ce que bien entendu je ne souhaite à personne. Mais comme dans tout classement, il fait bien un premier et un dernier.

Vous trouverez ci-après l'article du jour du journal alsacien, qui lui est un peu plus clairvoyant et n'incrimine pas l'arbitre, mais tire les conclusions d'une saison du FC MULHOUSE que l'on pourrait qualifier (pour être gentil) de "pas très réussie". (Lire l'article de l'ALSACE)

La vidéo de la rencontre



Eric WIROTIUS - ARBITREZ-VOUS