lundi, mars 13, 2017

LIGUE DE CORSE - ALERTE AGRESSION : Un arbitre violemment agressé lors de PORTO-VECCHIO / LUCCIANA...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , No comments


Publié le 13/03/2017 - Dimanche 12 mars, l’arbitre de la rencontre ASPV - Gallia Lucciana à Porto-Vecchio a été violemment agressé à la fin du match. Le président de la Ligue Corse de Football dénonce cette violence.
L'arbitre s’en est tiré sain et sauf. Pourtant, il a été violemment agressé à la fin du match opposant l’AS Porto-Vecchio et le Gallia Lucciana.


Le président de la Ligue Corse de Football, Jean-René Moracchini, dans un communiqué, lui apporte son « soutien total » et précise qu’ « il appartient aux instances du football de soutenir le corps arbitral dans le domaine de la formation et des sanctions, car les agressions envers le corps arbitral sont intolérables et pourraient à terme raréfier les vocations ».

Vers de possibles sanctions ?

Il rappelle qu’il « appartient à tous les présidents de clubs d'être vigilants et d'assurer la sécurité des arbitres ».

Le président paraît envisager des sanctions. Le président de l’organisation affirme ainsi que « la ligue Corse de Football, à travers sa commission de discipline ne fera preuve d'aucune indulgence ». 

COMMUNIQUÉ DU PRÉSIDENT DE LA LIGUE CORSE DE FOOTBALL

SOUTIEN A NOS ARBITRES

« Suite à l'agression d'un arbitre à la fin de la rencontre opposant l'AS Porto-Vecchio au Gallia Club de Lucciana, je tiens à apporter à titre personnel et au nom de la ligue mon soutien total à cet arbitre.
L'arbitre est un passionné de football, qui chaque jour de match, comme le joueur et l’entraîneur se prépare et sac à la main se dirige vers le stade où il est « au cœur du jeu ».
Et pourtant, de tous les acteurs présents sur le terrain, il est le plus critiqué, le plus contesté par les joueurs et les spectateurs.
Il appartient aux instances du football de soutenir le corps arbitral dans le domaine de la formation et des sanctions, car les agressions envers le corps arbitral sont intolérables et pourraient à terme raréfier les vocations.
Je regrette que les efforts consentis par les dirigeants d'un club puissent souffrir du comportement irresponsable d'un individu et il appartient à tous les présidents de clubs d'être vigilants et d'assurer la sécurité des arbitres.
La ligue Corse de Football, à travers sa commission de discipline ne fera preuve d'aucune indulgence.

Le Président
Jean René MORACCHINI »






0 commentaires: