lundi, mai 01, 2017

LIGUE 1 - OGC NICE / PARIS SG : Propos ordinaires d'un Président de Club de Ligue 1 sur l'arbitrage....

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , , No comments


Publié le 01/05/2017 - Il y a deux genres de personnes dans le football. Celles qui reconnaissent les faits, et celles qui se voilent la vue et cherchent des faux fuyants et des arguments fallacieux. Le Président du Paris Saint-Germain fait partie de la seconde catégorie.
Lors de ce match "important" pour le classement de la LIGUE 1, la DTA avait pris toutes ces précautions en désignant l'un des meilleurs sifflet français en la personne de Ruddy BUQUET.

A l'issue de la rencontre perdue par le Paris Saint-Germain, Nasser al-Khelaïfi a montré son vrai visage, en se ridiculisant dans des propos qui n'ont rien à voir avec la réalité, sauf si l'on fait partie de ceux qui défendent le mensonge et l'ignominie.

"C’est une grosse défaite, bien sûr. Le championnat n’est pas fini mais ce sera difficile. (...) L’arbitrage doit aussi s’améliorer. Si l’on veut améliorer le football français, améliorons l’arbitrage car ce fut un cauchemar. Ce n’est pas normal. Je ne dis pas que l’on a perdu à cause de lui mais bon... Si l’on veut un championnat de haut niveau, il faut changer l’arbitrage. Je ne pense pas aux deux cartons rouges, ni à ce match, je parle en général. Si l’on a pas assez d’arbitres français en Coupe du monde, ce n’est pas pour rien et je ne parle pas de ce match car Nice mérite ses trois buts", a estimé le dirigeant du PSG. Des propos forts de la part d'Al-Khelaïfi, qui avait besoin d'exprimer sa frustration...

Grand par la richesse, mais tellement petit par ces insinuations dévastatrices, le Président du Paris Saint-Germain a une fois de plus versé dans la complainte des frustrés. Ne reconnaissant qu'a demi-mot sa défaite sur le terrain et chargeant indirectement l'arbitre de tous les maux. "Pas assez d'arbitres en Coupe du Monde", en quoi cela est-il un argument sur cette rencontre, et surtout en quoi cela le regarde-t-il ? "Si l'on veut un championnat de haut niveau, il faut changer l'arbitrage", il faut surtout changer la manière dont les présidents de Club répondent aux sollicitations de la Presse, et faire évoluer les mentalités pour bannir cet état d'esprit scabreux qui empoisonne notre football professionnel, nuit au football amateur et participe au climat délétère dans les relations entre joueurs et arbitres.

Ce n'est pas parce que l'on est riche et Président d'un Club de Ligue 1 que l'on détient la vérité vraie. En étudiant, les actions du match de manière chronologique, certains ont même relevé que Edinson CAVANI aurait du être expulsé, si par chance pour le Paris Saint-Germain, Ruddy BUQUET n'avait pas privilégié la spectacularisation de la rencontre et son management, au détriment de l'application bête et disciplinée du règlement. Oui, arbitrer c'est aussi faire preuve d'intelligence ... Mais ça, c'est peut-être un peu trop demandé à Nasser al-Khelaïfi.

Ce sentiment d'impunité qu'ont les présidents, voir les entraineurs de Ligue 1, à déverser journée après journée leur venin sur l'arbitrage, me rend triste et m'exaspère au plus haut point.

A ce propos, je comprends maintenant de mieux en mieux, l'attitude de la DTA qui consiste à ne pas répondre à ce genre de polémique inutile et stérile...

Il reste encore trois journées à les écouter déblatérer leur frustration, à rendre les arbitres responsables de leur défaite, à nous expliquer comment il faudrait arbitrer (pour qu'ils gagnent)... Vivement que ça se termine... Et vite... J'ettoufe !!

Eric WIROTIUS - ARBITREZ-VOUS





0 commentaires: