mercredi, juin 14, 2017

FRANCE / ANGLETERRE : Un expulsion décidée par les Arbitres-Vidéos... à juste titre... ou pas ?

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , , , No comments


Publié le 14/06/2017 - L'Arbitrage Vidéo est-il entrain de se tirer une balle dans le pied ou est-il vraiment encore en phase de test ? C'est la question que je me suis posé hier au soir devant le match FRANCE / ANGLETERRE...
47ème minute de jeu, l'arbitre italien de la rencontre Davide MASSA siffle un penalty tout à fait justifié pour une faute de Raphaël VARANE sur l'attaquant anglais Dele ALLI qui se trouvait en position d'avoir une occasion nette de but. Dans un premier temps, et comme le (re)commande les LOIS DU JEU, l'arbitre transalpin allait gratifié le défenseur français d'un avertissement...

Jusque là rien d'anormal, l'arbitre avait clairement vu la situation qu'il avait a gérer et prenait les deux excellentes décisions techniques et disciplinaires... C'était, hélas, sans compter sur ces compatriotes présents à l'arbitrage vidéo qui après une courte interruption de jeu, lui font changer d'avis, non pas sur le penalty, mais sur la sanction disciplinaire qui passe ainsi du jaune au rouge.

Les ralentis proposés par la télévision sont sans appel : le pied de Raphaël VARANE touche bien l'attaquant anglais : le penalty est justifié. 

Quant à l'expulsion, sauf à considérer que d'autres images ont été visionnées par les deux Arbitres-Assistants Vidéos, et que les téléspectateurs n'en aient pas bénéficié.... Quoiqu'il en soit Raphaël VARANE est le 1er joueur à être expulsé lors d’un match amical avec la France... depuis Franck LEBOEUF contre le Mexique en août 1996.


Que disent les LOIS DU JEU, à ce sujet :


Peu importe le texte pris en considération, l'ancien de 2016/2017 ou le nouveau de 2017/2018, la décision d'expulser le joueur français conseillée par les Arbitres-Vidéos ne s'applique que dans la lecture de la phrase suivante : "aucune possibilité de jouer le ballon". Pour tous les autres cas seul le carton jaune se suffisait à lui même.

Alors, en matière de tirage de balle dans le pied que j'évoquais en introduction, on le sait déjà les ralentis écrasent la notion de vitesse ou d'impact, ils ne sont plus le ressenti de l'arbitre, mais une vision diffuse prêtant à interprétation et discussion. C'est vrai que l'on aimerait tous, qu'à même faute il y ait même sanction.... Mais toutes les fautes sont-elles les mêmes ? J'avais dans un premier temps interprété la règle de l'expulsion dans le cas d'un joueur taclant volontairement non pas le ballon, mais les chevilles de son adversaire...  Apparemment la vidéo donne de nouvelles informations sur le sens d'intentions cachées...

Pour ce qui est par contre de la procédure de l'Arbitrage-Vidéo et du respect de celle-ci, Davide MASSA est passé un peu à côté. Pas de geste formel pour informer le public (stade et télévision) de l'appel de ses Assistants-Vidéos, et non respect de la zone de confidentialité lors de l'entretien aux oreillettes (il a été interrompu à plusieurs reprises par les défenseurs français.. et même un anglais..).

On le voit donc, pas mal de travail pour la FIFA pour formaliser et régler tous les cas qui risquent d'arriver lors d'un match en compétition officielle ... et dire que plusieurs pays, dont l'Italie, passeront à ce système dès la saison prochaine... ça laisse rêveur, quand on n'est pas complètement au point.

De son côté la FFF poursuit l'expérimentation et forme nos arbitres lors de rendez-vous fixés à l'avance, lors d'entraînement qui ne peuvent être que bénéfique avant de sauter le pas dans les matchs de Ligue 1...

Dernière chose... L'aspect athlétique des arbitres a été privilégié ces dernières années par les instances européennes. On en voit aujourd'hui un peu les limites... Savoir courir, c'est bien... Savoir juger et prendre la bonne décision, c'est également appréciable... Les directeurs de jeu doivent aujourd'hui être non seulement des athlètes, mais également des "philosophes" du football qui mettent leur intelligence, leur personnalité... bref, leur talent au service du jeu.



Eric WIROTIUS - ARBITREZ-VOUS





0 commentaires: