lundi, juin 05, 2017

UNAF VAL-DE-MARNE - VIOLENCES : L'appel au secours des arbitres restera-t-il vain ?

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , No comments


Publié le 05/06/2017 - Les juges du jeu du Val-de-Marne qui se sont réunis récemment, vont proposés des mesures aux autorités, car, selon eux, les cas de violence à leur encontre sur les terrains amateurs augmentent. Témoignages à l'appui...
TROP C'EST TROP ! Les arbitres qui évoluent sur les terrains amateurs en ont marre et le font savoir. La saison qui vient de s'achèvera encore vu un nombre d'agressions très élevé avec 100 cas recensés sur l'ensemble du territoire national.

Le département du Val-de-Marne n'a, lui pas été épargné avec 4 cas dont 2 d'une extrême violence. Les mines étaient donc graves parmi les 150 arbitres présents jeudi dernier lors de l'assemblée générale de l'UNAF (Union Nationale des Arbitres de Football) du 94 à Créteil.

"On se sent en danger, on est livré à nous-mêmes et certains stades sont de véritables guet-apens, explique Fabrice, un arbitre expérimenté. J'ai moi même pensé arrêter. On n’officie pas chaque dimanche pour se faire agresser et revenir chez nous avec une mâchoire défoncée"

DES RADIATIONS À VIE DEMANDÉES

"Mon mari veut que j'arrête, car il a peur pour moi, confie Yahyaoui, une jeune arbitre de 25 ans. Souvent les éducateurs montent en pression en pensant disputer la Coupe du Monde et cela rejaillit sur les joueurs". Pour essayer d'éradiquer cette flambée de violence, les arbitres du 94 vont présenter de nouvelles dispositions lors du séminaires des Présidents du District du Val de Marne le 17 juin.

"L'arbitre est sacré, on souhaite une radiation à vis pour les agressions, plus des retraits de points automatiques en cas de violence égrène Renaud HOCQ, le Président de l'Amicale des Arbitres du Val de Marne. Un renforcement du barème disciplinaire est vraiment indispensable. Même si la Ligue de Paris s'est montrée très dure sur les dernières sanctions, et notre District lui-même commence à l'être, il fait réellement aller encore plus loin. Toutes ces violences sont vraiment intolérables !"



Source : LE PARISIEN IDF




0 commentaires: