vendredi, juillet 21, 2017

FFF/LFP : L'ardéchois François BOUDIKIAN s'apprête à fouler les pelouses de LIGUE 1 :)...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , No comments


Publié le 21/07/2017 - Alors que le championnat de L1 reprend le 4 août, il n’y aura pas que Strasbourg, Amiens et Troyes de promus pour cette saison 2017-2018. En effet, un Ardéchois de Villeneuve-de-Berg, François Boudikian, s’apprête, lui aussi, à fouler les pelouses au plus haut niveau français. C’est sur la touche qu’il officiera en tant qu’arbitre assistant.


Cette accession dont il rêvait, s’est concrétisée le 2 juin dernier lors de la parution du classement national des arbitres, soit deux jours avant son 36e anniversaire. Cela n’arrive pas tout seul, il ne suffit pas d’en rêver ou d’être passionné, il faut beaucoup travailler, passer les examens et gravir les échelons patiemment.

François Boudikian est un mordu de l’arbitrage et ce n’est que justice qu’il atteigne son Graal. Il n’avait pas encore 15 ans qu’il se dirigeait déjà vers cette fonction. Il a d’ailleurs fallu qu’il patiente six mois pour avoir l’âge légal pour passer l’examen. Mais ensuite, il n’a pas cessé de gravir les marches. Il a officié pour le comité Drôme-Ardèche pendant deux ans comme jeune arbitre, puis un an en pré Ligue et ensuite deux ans en Ligue. Il revient en comité pour trois ans en seniors. Il fait une année spécifique d’assistant en excellence (comité) puis passe au niveau régional où il reste cinq ans de 2007 à 2012. En finissant largement premier (major) de sa formation il accède au CFA2. Il réussit ensuite son examen d’arbitre assistant fédéral 3 pour officier au niveau National, pendant deux saisons. A partir de là, c’est le classement réalisé à base d’évaluations qui permet les accessions en Ligue 2, puis en Ligue 1.

Ainsi, pour sa deuxième année d’arbitrage en L2 et après huit évaluations en cours de saison, il est classé troisième et fait donc partie des cinq assistants qui passent à l’échelon supérieur, la L1, le plus haut niveau national. L’an passé, pour sa première saison en L2, il avait été classé à la 7e place, ce qui est rare pour une première année à ce niveau. Tous les espoirs lui étaient donc permis.

Parti depuis longtemps à la conquête de son Graal, François savoure son bonheur d’avoir atteint ce niveau dont il rêvait. Mais il ne faut pas compter sur lui pour s’endormir sous ses lauriers. Il est conscient que le plus dur commence.

Si son ambition première est de se maintenir en L1, il envisage franchement l’avenir tourné vers le niveau international. Pour cela, il sait qu’il va devoir travailler, se perfectionner et être performant mais n’est-ce pas ce qu’il fait depuis toujours.


UNE FAMILLE A L'ESPRIT FOOT  Il faut dire que chez les Boudikian, le football doit certainement être inscrit dans les gènes. Deux des quatre frères, Emmanuel et Jérôme ont fait les beaux jours du club local de Villeneuve-de-Berg devenu depuis l’AS Berg-Helvie. C’est d’ailleurs là qu’évolue dans les cages, Gaëtan, le plus jeune de la bande, qui a aussi tâté de l’arbitrage chez les jeunes en Ligue. Le père, René, éducateur, officiait il y a encore peu sur le banc de touche des équipes seniors qui l’appréciaient beaucoup pour ses compétences et son approche du jeu. Quant à la mère, Chantal, c’est une mordue de football, fan de toujours de sa progéniture sur les terrains. De solides liens unissent cette tribu soudée. D’ailleurs, François et Gaëtan travaillent dans l’entreprise Micro Concept Informatique créée par Jérôme à Villeneuve-de-Berg, et qui rayonne en Ardèche Méridionale. Et une nouvelle génération Boudikian arrive avec Lohann (9 ans) le fils de François et celui de Jérôme… On n’a pas fini de parler football dans la famille.


Fidélité à son club et ses amis  Pour le statut de l’arbitrage, François Boudikian est fidèle à son club d’origine, l’Association Sportive de Berg-Helvie. Et dès qu’il est libre, on peut le voir au bord de la touche mais sans drapeau. Les sollicitations ne manquent pourtant pas pour rejoindre des clubs plus huppés. A l’ASBH, on avoue volontiers avec fierté avoir beaucoup de chance de compter dans ses rangs un arbitre qui tutoie les sommets. D’un autre côté, François Boudikian est également fier de son club qui se structure. Celui-ci vient de connaître deux accessions lors des deux dernières saisons pour atteindre le plus haut niveau départemental.

Source : e-TRIBUNE





0 commentaires: