mercredi, mai 09, 2018

DISTRICT DES VOSGES - ALERTE AGRESSION : Insulté puis giflé, l'arbitre perd connaissance...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , , No comments


Publié le 09/05/2018 - En dépit d’une épée de Damoclès qui plane au-dessus de la tête de quiconque voudrait franchir la ligne blanche et qui a pour nom ‘’mission de service public’’... « le climat n’est pas meilleur », indique-t-on dans les arcanes de l’arbitrage vosgien, référence faite aux nombreuses affaires comportementales, bousculades et autres insultes qui jonchent les terrains depuis plusieurs années.

Ce dernier week-end, le seuil de tolérance a été plus que franchi, puisqu’un arbitre, entré dans la fonction en 2014, a été molesté par un joueur de Dommartin-sur-Vraine 2.

Les faits : un but refusé met le feu aux poudres

Est-ce parce que les réservistes de Dommartin-sur-Vraine peuvent encore échapper à la relégation dans les bas-fonds de la pyramide départementale qu’ils se sont mis une lourde pression de résultat ? En tout cas, un d’entre eux à disjoncter à deux reprises en fin de partie. À ce moment-là, Bazoilles mène (1-0) et se dirige vers le succès quand les visiteurs pensent réduire le score à la 78e  minute. Directeur du jeu, Bayram Deniz (29 ans) refuse le but, inscrit de la main. « Sans la moindre contestation majeure », est-il écrit dans le rapport de cette rencontre, « à l’exception du gardien de Dommartin », finalement averti pour avoir véhément marqué sa désapprobation. Cinq minutes plus tard, Bazoilles fait le break et le portier sort à nouveau de ses gonds. Cette fois, l’arbitre estampillé D3, entend le propos injurieux (« Bâtard ») et brandit le carton rouge. Une sanction qui pousse le joueur à retirer ses gants avant de frapper le visage de Bayram Deniz d’un aller-retour de la main. Ce dernier perd connaissance une quinzaine de secondes, avant d’être secouru par des joueurs (il restera allongé sur la pelouse pendant cinq minutes environ), un autre éloignant le coupable de la victime.


Du côté de l’arbitre : « Je ne veux pas laisser tomber ma passion »

Ces coups ont valu à l’homme en noir une première ITT de 2 jours. Il passe des examens médicaux complémentaires auprès de son généraliste aujourd’hui. « J’ai encore un œdème à l’œil, mais c’est plus une blessure morale », indique ce licencié du FC Neufchâteau/Liffol, qui avait dirigé cette même formation de Dommartin deux semaines auparavant. « Je n’avais eu aucun souci mais le gardien n’était pas présent », relate le chargé d’affaires, qui a porté plainte à la gendarmerie le lendemain de l’incident..... 

Lire la suite de l'article sur






0 commentaires: