samedi, juin 09, 2018

FFF / CFA / DTA : Eric WATTELLIER en Ligue 1... rêve de diriger un LYON / MARSEILLE

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , , , ,


Publié le 09/06/2018 -  Le Toulougien, bientôt 31 ans, chirurgien-dentiste de profession, est promu cette saison parmi les 21 arbitres de Ligue 1. 

Le 10 août prochain, Éric Wattellier va découvrir le grand monde. Il l’avait bien observé de la pointe du regard, depuis le bord du terrain, ces deux dernières saisons lors de convocations comme quatrième arbitre. Mais là, c’est un directeur de jeu que le Catalan va pousser, en grand, les battants de la Ligue 1.

Au centre ou derrière un écran comme arbitre vidéo, n’empêche que le chirurgien-dentiste intègre le top 21, l’élite de l’arbitrage tricolore. Depuis deux ans, il essarte d’un pas conquérant sa route sur les pelouses de Ligue 2, décrochant sa promotion - « une belle surprise » -, dans les derniers lacets. Tony Chapron et Stéphane Jochem, retraités, Stéphane Moreira rétrogradé, le Toulougien a été propulsé sur le devant de la scène avec trois de ses collègues. S’il ne sera pas le plus jeune arbitre de Ligue 1 (Willy Delajod, 26 ans, François Leteixier et Karim Abed, 29 ans), « mais le plus grand en taille » sourit-il, il pointe juste derrière avec ses 31 ans à venir en septembre. « Je ne m’attends pas à être missionnée sur des grandes affiches. On ne va pas m’exposer trop vite je pense. Les matches du dimanche soir, ce ne sera pas pour moi dans un premier temps », admet le papa de deux adorables petites filles (2 ans et 1 an), sous le regard, son épouse native du Vaucluse, rencontrée à la fac de Montpellier, elle aussi chirurgien-dentiste, qui le couvre de tendresse.


Lyon-Marseille son rêve

Dijon, Angers, Reims, Guingamp, Strasbourg… sont les destinations probables qui devraient escorter son baptême cet été. En attendant pourquoi pas, un « Lyon-Marseille dans les années à venir, le match de ses rêves ». Mais, celui qui a été repéré, jeune, par David Durussel et Abdelali Chaoui dans les P.-O., ne veut nullement se brûler les ailes, même si sa trajectoire semble fulgurante au sein du corps arbitral français. Car il n’est pas loin le temps où l’ancien libéro du Roussillon Football Canohès-Toulouges a donné ses premiers coups de sifflet...

C’était il y a 15 ans, dans le sillage de Nelson Martins, un arbitre de son club, qui le cornaquera. « Tout petit déjà, je m’intéressais à l’arbitrage. Alors, naturellement et parallèlement au fait que je joue encore jusqu’à 18 ans, j’ai embrassé ce rôle. Mes parents (Maryse et Marc) m’amenaient dans tous les villages du Roussillon pour couvrir les petits matches ». U 19 Nationaux à CFA2 à 23 ans, CFA à 24 ans, National à 25 ans et Ligue 2 à 27 ans, avec un Clermont-Niort pour débuter, il va désormais intégrer la piste aux étoiles et toute la pression et les enjeux inhérents.

Source : L’INDÉPENDANT





Réactions :