vendredi, octobre 12, 2018

BELGIQUE - CORRUPTION : L'arbitrage belge au fond du trou...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , , , , ,


Publié le 12/10/2018 - L’Union belge veut suspendre les deux arbitres à vie. Sébastien Delferière est inculpé pour corruption...

Bart Vertenten et Sébastien Delferière sont dans de sales draps. Considérés jusqu’ici par leur hiérarchie comme les deux meilleurs arbitres belges, ils se retrouvent impliqués dans un scandale de corruption et de matches truqués. Avec un personnage central au cœur du scandale : l’agent Dejan Veljkovic.

QUELS SONT LES MATCHES SUSPECTÉS ?

Le premier, c’est Antwerp - Eupen, le 3 mars dernier. Bart Vertenten y avait offert un penalty cadeau aux Anversois. Résultat des courses : une défaite d’Eupen 2-0 qui arrangeait très bien Malines, club dont Veljkovic est proche, dans la course au maintien.

Le deuxième match, c’est Malines - Waasland-Beveren, lors de la dernière journée de phase classique, le 11 mars. Pour se sauver, les Malinois devaient marquer le maximum de buts mais ils n’avaient gagné que 2-0, ce qui avait provoqué leur descente en D1B.

L’enquête indique que Dejan Veljkovic, en consultation avec quatre membres du conseil d’administration de KV Malines, aurait influencé les résultats de ces deux matches. Des contacts auraient aussi été pris avec les dirigeants de Waasland-Beveren.

QUE REPROCHE-T-ON À BART VERTENTEN ?

Selon le parquet, il y aurait eu des "accords" entre Dejan Veljkovic et Bart Vertenten.
Dejan Veljkovic aurait également contacté des journalistes flamands pour augmenter la note attribuée à Vertenten dans leurs journaux. L’arbitre a joué à un jeu très dangereux avec l’agent, puisque les deux hommes sont amis depuis un certain temps. Ils étaient même allés manger ensemble après Maline - Charleroi. Vertenten se serait aussi vu offrir des voyages.

QUE REPROCHE-T-ON À SÉBASTIEN DELFERIÈRE ?

L’enquête indique "des contacts non-autorisés" entre Sébastien Delferière et Dejan Veljkovic, "en échange de certains services". Veljkovic entretenait avec le Hennuyer les mêmes rapports amicaux qu’avec Vertenten. Ils sont notamment allés acheter ensemble une voiture dans un garage d’Alost en janvier. "Veljkovic est venu ici avec son ami, qui était en fait Delferière", a déclaré à TV Oost François Thoen, propriétaire d’un garage Volkswagen/Audi. "Mais je ne lui ai fait qu’un pour cent de réduction…"

En échange de ces cadeaux, Delferière aurait utilisé son influence pour faire annuler la suspension d’un joueur.

QUE RISQUENT LES DEUX ARBITRES ?
Ils risquent très gros.

Sébastien Delferière a été libéré sous condition mais il est inculpé pour participation à une organisation criminelle et corruption privée, active et passive. Bart Vertenten était pour sa part toujours privé de liberté ce jeudi soir.

Avant même la fin de l’enquête, on sait que leur carrière d’arbitre est terminée : l’Union belge veut les suspendre… à vie. Sauf accident, on ne les reverra plus jamais sur un terrain de football.

QUE RISQUENT WAASLAND-BEVEREN ET MALINES ?
Thierry Steemans, directeur financier de Malinois, a été placé sous mandat d’arrêt. Olivier Swolfs et Dirk Huyck, directeur financier et président de Waasland-Beveren, ont été inculpés.

Les deux clubs, eux, pourraient être… rayés de la carte. Le règlement de l’Union belge est clair : "S’il est établi que l’infraction a été commise à la connaissance de la majorité des dirigeants du club et avec leur assentiment, le club peut être radié."

L’URBSFA prendra les mesures nécessaires afin que les deux arbitres concernés ne dirigent plus de matches dans la compétition belge.

Les arbitres Bart Vertenten et Sébastien Delferière ont donc été suspendus avec effet immédiat, avait confirmé plus tôt le patron des arbitres belges, Johan Verbist, à l'agence Belga.

"Leur intégrité est entachée et la confiance est entamée", explique Johan Verbist. "Les faits sont clairs pour nous à l'écoute de la conférence de presse du parquet fédéral. Nous n'avons pas d'autres possibilités que de suspendre immédiatement ces arbitres. C'est un énorme choc. Ils ont trahi ma confiance."

Bien qu'il reste des incertitudes autour de leur implication, Johan Verbist craint pour la suite de la carrière des deux hommes. "Cette affaire entache terriblement leur intégrité. Je ne pense pas qu'ils pourront encore un jour se retrouver sur un terrain même si leur réputation devait être lavée. Delferière est libéré sous conditions mais la confiance est définitivement entamée depuis le récit de cette visite au concessionnaire automobile."

Johan Verbist a tenté à plusieurs reprises de contacter Bart Vertenten et Sébastien Delferière mais en vain. Les deux referees avaient signé un contrat semi-professionnel avec l'Union belge comportant un code éthique. La Fédération (URBSFA) examine maintenant la possibilité d'actions juridiques à l'encontre du duo arbitral.

Par ailleurs, l’URBSFA et la Pro League ont décidé d’un commun accord de suspendre la compétition en Division 1B (Proximus League) ce week-end. En Division 1A (Jupiler Pro League), il n’y a pas de matches programmés ce week-end.

Il est maintenant évident que les arbitres belges ne sortiront pas grandis de cette affaire, et que la fin de leur carrière est d'ors et déjà à l'ordre du jour de l'URBSFA.

Nul ne peut être au dessus des lois et de la dignité morale que nécessite la fonction d'arbitre. Je suis triste pour la Belgique, triste pour l'arbitrage, triste pour le football....

 "La sensibilité s'émousse au contact de la corruption,

comme un flambeau s'éteint dans la fange."

Alfred Auguste Pilavoine ; Les pensées, mélanges et poésies (1845)

Eric WIROTIUS - ARBITREZ-VOUS
Source : RTBF & DH.be








Réactions :