lundi, juin 01, 2020

LIGUE DE PARIS ÎLE-DE-FRANCE : Des arbitres parisiens en état de révolte écrivent au Président de la Ligue...

Par Eric WIROTIUS-BELLEC archivé dans , , , , , , ,


Publié le 01/06/2020 - De tous temps, l'arbitrage a été un sujet brûlant... et lorsque certains arbitres en sont à écrire à leur Président de Ligue pour faire état de leur colère et de leur dégoût, c'est que quelque chose s'est passé en amont... et qu'ils attendent une réponse sur le sujet.



Deux courriers ont été adressés à M. Jamel SANDJAK  Président de la Ligue de Paris-Île-de-France de Football, ces derniers jours... en voici le contenu :

Monsieur le Président de la Ligue de Paris de Football,
Monsieur Djamel Sandjack,

Depuis la crise sanitaire qui touche le pays, nous avons suivi l’actualité de notre Ligue et pas un mot de votre part pour les arbitres parisiens.

Qu’est-ce qu’on vous a fait ???

Vous nous avez souhaité – en toute discrétion - au tout début du confinement des vœux de pleine santé et de solidarité durant cette période que nous venons de vivre, nous allons bien et nous allons enfin profiter pour vous dire ce que nous pensons de votre façon de faire avec les arbitres parisiens.

Cela fait la seconde fois en huit ans que le président que vous êtes s’est adressé à nous après votre première lettre sur l’opération l’arbitre c’est sacré y’a plusieurs années. Deux fois en huit ans de présidence… Il faut dire que c’est un vrai évènement pour que vous pensiez ENFIN aux arbitres de Ligue… dans leur totalité !!!!

Vous parliez dans votre mail d’une soirée à l’Hôtel des arts et métiers comme si tous les arbitres avaient été invités. 60 arbitres sur 300 qui ont pu être récompensés avec des dotations. Et les 240 autres arbitres avons été complètement exclus de cette soirée en l’honneur des arbitres parisiens et pas de dotation. Trop cher pour vous ??

Pas d’arbitres R2, pas d’arbitres R3, pas de jeunes arbitres, pas d’arbitres anciens… juste nos collègues de l’élite avec un invité d’honneur en la personne de Joel QUINIOU ! Que fait Joël QUINIOU pour les arbitres de Ligue ?? Rien à notre connaissance sinon ça se saurait… Nous ne l’avons jamais vu depuis qu’il a arrêté l’arbitrage ! Si c’est pour ressortir une ancienne gloire de l’arbitrage comme soutien, c’est pensé que nous, les arbitres, sommes des débiles profonds et qu’on va gober cela, sans rien dire.


Pour un président qui parle de famille et exclure 80% de sa famille d’une soirée à l’honneur des arbitres, c’est quand même de la manipulation, un coup de com’ alors que nos problématiques quotidiennes ont toujours  été malmené avec vous.

Retard de paiement de nos indemnités fédérales, retard de paiement de nos indemnités des matchs non payés par les clubs, accueil dans les stages inexistant (jus d’orange tout pourri, pas de boissons chaudes, un quatre quart ouvert et jeté sur la table), voilà comment nos collègues qui se sont réveillés très tôt ont été accueillis à Morfondé en janvier 2020. Et en plus, les arbitres ont fait cour dans une cantine parce que le site était en travaux. Nous aimerons dire « mdr » mais en vrai c’est à pleurer. C’est une honte et c’est un vrai scandale.  Une absence totale de considération de notre fonction et de notre rôle par notre ligue. Voilà comment nous sommes considérés, alors les mots de votre mail sonnent encore faux.

Nous, on n’a rien, c’est le désert.

Votre projet pour les arbitres parisiens s’est résumé à rien avant et pendant le confinement et après, on sait déjà ce que ça va être… rien. Et ce ne sont pas vos opérations de communication qui doivent coûter très cher à la Ligue qui vont changer maintenant notre opinion.

Bref, c‘est le malaise profond et le grand n’importe quoi dans l’arbitrage parisien à la Ligue. Je ne suis pas seul à écrire ce mail car nous sommes quelques courageux arbitres de Ligue à prendre enfin la parole. Des arbitres qui se sont soutenus, qui se sont appelés, qui se sont posés des questions sur leur futur et il fallait que le malaise sorte et que les arbitres vous disent maintenant qu’ils vont être attentifs à votre communication et votre action avec l’arbitrage.

C’est le moment de renouveler, alors nous allons renouveler pour notre passion commune mais maintenant nous allons vous surveiller et surveiller ce que vous faites pour les arbitres.

Depuis que vous êtes là, nous avons démontré notre solidarité envers les clubs car nos indemnités n’ont jamais été augmenté malgré qu’on nous en demande toujours plus. Huit ans sans augmentation… et pourtant y’avait pas de coronavirus avant !!!!!! ça démontre que les arbitres n'ont aucune valeur...

Nous utiliserons tous les moyens pour dénoncer votre politique désastreuse sur l’arbitrage, même s’il faut en parler aux médias ou écrire et le dire aux clubs quand on ira les arbitrer à la rentrée.

On aurait pu vous le dire ouvertement et directement mais comme on vous voit jamais et que Monsieur BOUAJADJ passe en coup de vent pour nous raconter toujours la même soupe, on vous le dit par mail.

Défendons les arbitres, défendons-nous, défendons nos valeurs, il ne faut plus se laisser faire car à force de continuer, la Ligue nous dégoûte de notre passion.

Veuillez agréer, Monsieur Djamel Sandjack, nos cordiales mais attentives salutations.

DES ARBITRES PARISIENS EN COLÈRE.

-oOo-


Un second courrier... quelques jours plus tard...

Monsieur le Président de la Ligue de Paris de Football,


La semaine dernière nous vous avons alerté sur le malaise dans l’arbitrage parisien dû à votre politique du néant et du manque de considération.

Malheureusement et encore une fois ça s’est vérifié cette semaine.

La preuve, par les différents PV du Comité directeur de la Ligue du 29 avril suivi du PV de la CRA de cette semaine.

Pas d’arbitres R1 promus en N3…

Nos collègues qui ont officié toute la saison en R1 se voient privés d’accession en N3, c’est un vrai scandale et un manque totale de considération du corps arbitral régional.

En début de saison, dans son PV la CRA dit que pour être promu l’arbitre devra subir une série d’évaluations puis la Commission choisira.

Dans le PV du Comité Directeur du 29 avril il est inscrit : « Le Président (vous M. Sandjack) rappelle qu’en cette période, et à l’instar de la position adoptée avec les clubs, le maître mot est la bienveillance, étant toutefois rappelé que l’exigence de qualité ne doit pas être oubliée. »

Et le lundi 25 mai, la CRA fait monter en N3, 3 jeunes et met de côté les anciens que nous sommes. Voila à quoi ressemble votre bienveillance et votre exigence de qualité, c’est de dire que nous, les anciens, nous sommes des chèvres et y’a que les jeunes qui sont bons !

Vraiment c’est une belle fumisterie, ce classement est une injustice.


Nos collègues qui ont arbitré toute la saison se font injustement sanctionnés par votre choix que de faire monter que les jeunes. Nous on est finalement des « sans dents » de l’arbitrage, des bouche trous, des moins que rien…

Alors c’est vrai, la CRA dit que si y’a un jeune qui monte F4, ça libérera une place et peut être…


Finalement si ça se passe, le collègue qui aura eu la chance de monter en N3, montera parce qu’il y aura eu une chance mais pas parce qu’il aura prouvé par ses compétences.
Super votre management !

Bravo pour le message envoyé à nous tous !!!!

Maintenant, on monte par chance… voila la nouvelle méthode de promotion de l’arbitrage en Île de France. Vive le hasard… A quoi ça sert de s’entraîner, de faire des tests physiques, d’être observés, d’aller en stage si c’est pour que personne ne monte en fin de saison ???

Je ne suis pas juriste mais votre décision par rapport aux différents PV de la CRA est très contestable.

Nous comme triste et désolé pour les copains de R1 qui ne montent pas, ils n’ont pas démérités. Tout notre soutien les gars. Nous comme contents pour les jeunes qui montent, c’est l’avenir mais il fallait équilibrer, c’est tout. C’est pas sorcier…

Voila quand on vous disait que la Ligue nous ne considère pas, on ne vous avait pas menti. Vous avez une preuve supplémentaire de ce manque de considération.

Bref, cette Ligue va nous dégoûter de l’arbitrage… Courage les copains, on doit se serrer les coudes sans la Ligue. Et pas la peine de nous acheter avec des tenues à la rentrée ou avec des beaux discours sur l’arbitrage, on sait que c’est du pipeau !

Veuillez agréer, Monsieur le Président de la Ligue de Paris, nos tristes salutations !

DES ARBITRES PARISIENS « TRÈS » EN COLÈRE !

-oOo-

Voilà pour les courriers des arbitres au Président de la Ligue. Une réponse est vivement attendue par les auteurs de ces courriers... ou pas !!?

Éric WIROTIUS - ARBITREZ-VOUS

















Réactions :