mardi, novembre 29, 2016

DISTRICT DES PYRÉNÉES-ORIENTALES - ALERTE AGRESSION : Encore un arbitre frappé... pour un carton jaune ...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , No comments


Publié le 29/11/2016 - Un mois et demi après une agression contre un arbitre à Ille-sur-Têt (Pyrénées-Orientales), un autre incident a émaillé une rencontre de football à Argelès-sur-Mer le 13 novembre dernier. Un joueur a frappé un arbitre qui venait de lui adresser un carton jaune.

Un nouveau fait qui ne peut passer inaperçu ! Le 13 novembre dernier, la rencontre entre Argelès-sur-Mer et Villelongue-de-la-Salanque a été arrêtée juste avant la mi-temps. Les Argelésiens menaient un but à zéro quand, lors d'un arrêt de jeu, une altercation a éclaté à distance entre deux joueurs.

Le joueur d'Argelès était sur le banc des remplaçants, le Salanquais sur le terrain. Depuis son banc, l'Argelésien conclut l'accrochage par ces mots : "attend que je rentre sur le terrain, je te défonce". En entendant ces propos, l'arbitre vient lui adresser un carton jaune et se redirige sur le terrain.

Le joueur sanctionné se lève du banc et vient frapper l'arbitre en lui assénant une manchette, un coup sur le côté à la nuque. Les dirigeants des deux équipes réussissent heureusement à stopper le joueur qui veut continuer ses coups. Le match est arrêté. L'arbitre a eu un arrêt de travail de deux jours et il a également porté plainte à la gendarmerie.

Bientôt la signature d'une convention avec le procureur


Début octobre, déjà, des incidents inadmissibles s'étaient déroulés sur le terrain d'Ille-sur-Têt. L'arbitre du match s'était fait cracher dessus alors qu'il rejoignait les vestiaires et il avait également été blessé après un coup de pied d'un supporter dans un portail qui avait ensuite atteint violemment l'arbitre.

Ces incidents ont été examinés par la commission de discipline. Sportivement, Ille-sur-Têt a eu match perdu et trois points de moins au classement, le club devra également payer une amende de 450 euros.

L'affaire n'en était pas restée là, deux jours après, l'arbitre du match avait retrouvé sa voiture forcée et vandalisée devant chez lui avec un mot "en souvenir de samedi". Une double plainte avait été déposée.

Concernant ces deux incidents, le district des Pyrénées-Orientales, sollicité par France Bleu Roussillon, ne souhaite pas réagir et s'exprimer. Heureusement, la grande majorité des matchs amateurs se déroulent dans de très bonnes conditions, mais quand même...

Dans les prochaines semaines, le district de football 66, les arbitres et le procureur doivent signer une convention, voulue par l'UNAF (l'Union Nationale des Arbitres de Football). Une convention qui existe déjà mais qui va être reconduite avec le nouveau procureur. Elle fait suite à la loi LAMOUR 2006 et confère aux arbitres un statut de délégataire d'une mission de service public. À ce titre, toute agression sur un arbitre ne relève pas d'une simple contravention, mais bel et bien d'un délit.

Source : FRANCE BLEU ROUSSILLON





0 commentaires: