samedi, novembre 19, 2016

FFR : Moi Pierre, comment je suis passé d'arbitre... à un "putain d’enculé" d’arbitre...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , No comments


Publié le 19/11/2016 - Les récents événements liés à l’arbitrage en Top 14 ont permis d'évoquer la pression que subissent aussi les arbitres amateurs dans les différents Comités français. Un arbitre amateur a voulu témoigner.


Bonjour, je m’appelle Pierre, j’ai 37 ans, je suis arbitre stagiaire, c’est ma troisième année d’arbitrage. J’ai d’abord été joueur puis entraîneur amateur en France et au Japon. Et je suis maintenant un "putain d’enculé" d’arbitre.

Pourquoi ne pas donner votre nom complet et le nom de votre comité ?

Même si évidemment, avec les informations données avant, je peux être facilement identifiable, je ne désire pas mettre mon club et mon Comité dans l’embarras par ce que j’ai à dire…

Pourquoi nous avoir contactés ?

D’abord, je tenais à réagir par rapport à l’affaire de Monsieur Salem Attalah, je trouve que les propos tenus par Monsieur Bernard Jackman sont intolérables. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que si de tels propos sont diffusés à la télévision et ne sont pas punis, nos conditions d’arbitrage le week-end vont se dégrader à vitesse grand V.

Il ne faut pas croire, les joueurs amateurs et tout particulièrement les jeunes quand ils voient que des entraîneurs, journalistes ou autres joueurs déclarent leur mécontentement, voir leur "irritement" à l’encontre des arbitres, à la télévision, nous le dimanche ça va être de plus en plus difficile… Car ils vont prendre exemple sur eux et nous pourrir à chaque match, c’est très dangereux.

"Dangereux", vous n’exagérez pas un peu ?

Selon moi, nos conditions en tant qu’arbitre se dégradent d’année en année, mais même s’il y a toujours eu des altercations plus au moins virulentes entre les arbitres et les autres, ça a toujours été de l’exceptionnel. Maintenant, chaque année, dans presque tous les Comités de France, des arbitres se font agresser verbalement, mais aussi physiquement. Mais ce n’est pas ça le pire, j’ai l’impression que de plus en plus, les instances dirigeantes font tout leur possible pour atténuer les problèmes ; même parmi les référents arbitres et autres grosses pointes du sifflet… Moins il y a de problèmes, moins on les dérange, plus ils sont contents…

Mais que subissez-vous exactement ?

Avant de répondre à votre question, je voudrais vous dire ceci, certes, je ne suis pas vraiment vieux mais à mon époque durant l’école de rugby, je n’ai jamais entendu un vilain mot provenant de mes coéquipiers et de moi-même à l’encontre de l’arbitre, jamais. Évidement, à la fin de la rencontre dans le vestiaire ou dans le bus, on le critiquait, parfois même on se moquait de lui mais jamais (oui j’insiste) rien d’insultant. Sur le terrain, tout ce que disait l’arbitre faisait foi, même si on ne comprenait pas vraiment certaines choses, on baissait la tête et on se plaçait selon la décision de celui-ci. Bien sûr on ronchonnait parfois mais pas sur la décision de l’arbitre. Car pour nous, c’était paroles d’évangile.

Lire la suite de l'Article sur
http://www.lerugbynistere.fr/amateur/interview-pression-insultes-formation-un-arbitre-amateur-temoigne-pour-faire-avancer-le-debat-191116829.php





0 commentaires: