samedi, avril 08, 2017

FFF / DTA - LIGUE 1 : Les Arbitres Élite se forment à l'Arbitrage Vidéo à Clairefontaine....

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , , , , No comments


Publié le 08/04/2017 - A l’occasion du challenge Jean Leroy (compétition sport-études Lycées) qui s’est déroulé les 29 et 30 mars au Centre National du Football, la Direction Technique de l’Arbitrage a rassemblé les arbitres Elite et leurs assistants afin de diriger des rencontres à l’aide de l’assistance vidéo arbitrage.


Durant tout le tournoi, ils se sont appuyés sur un protocole technique précis, élaboré par International Football Association Board (IFAB), qui veille à garantir un minimum d’interférences dans le jeu. Celui-ci s’appuie sur un principe fondamental: les décisions arbitrales ne peuvent être modifiées que si les images apportent  la preuve incontestable que la décision initiale de l’arbitre est clairement erronée.

Sur ce fondement, l'arbitre assistant vidéo est intervenu sur sa proposition ou à la demande de l'arbitre central, sur les situations de jeu prévues par le protocole et seulement celles-ci: après un but marqué, sur une situation de pénalty, pour un carton rouge direct ou pour corriger une erreur d’identité d’un joueur sanctionné.

Benoît MILLOT en plein match assisté pour la première fois de l'Arbitrage vidéo


Dans le van, un arbitre vidéo, un assistant arbitre vidéo, et un opérateur spécialisé dans l'utilisation d'outils de visionnage pour le sport :
  - L’arbitre vidéo, Benoit BASTIEN, revoit les situations pouvant être litigieuses afin de communiquer avec l’arbitre central de lui-même ou sur demande de celui-ci.
  - L’assistant arbitre vidéo, Rudy BUQUET, observe la rencontre en continu avec un retour vidéo offrant un plan large.  Ce dernier reste en permanence focalisé sur le jeu en direct.
  - Un opérateur de la société Hawk-Eye (prestataire spécialisé dans l’assistance vidéo arbitrage) qui met à disposition de l’arbitre vidéo les ralentis des meilleurs angles de caméras.

Sept caméras pilotées par des professionnels TV étaient installées selon un plan précis autour du terrain.
L’arbitre central, Karim ABED, comme le prévoit le protocole IFAB, a préféré visionner lui-même une situation complexe.
Source : FFF





0 commentaires: