jeudi, mai 05, 2016

FFF - LIGUE 1 : Antony GAUTIER vous raconte sa journée d'arbitre de l'élite...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , , No comments


Publié le 05/05/2016 - Monsieur l’arbitre...

L’homme qui figure en une de votre journal n’est ni un joueur de football, ni un entraîneur, ni un président. C’est un arbitre en activité et c’est assez exceptionnel. Antony Gautier a dirigé la rencontre de Ligue 1 entre Nantes et Nice, samedi après-midi. Si son nom n’est pas revenu jusqu’à vos oreilles, c’est qu’il a dû être bon.

Ainsi va la dure loi de l’arbitrage : en foot comme ailleurs, on ne parle jamais d’un arbitre quand il a bien fait son boulot. Quand on en fait mention, c’est (presque) toujours pour remettre en cause une de ses décisions, qui a fait basculer ou qui a faussé un match. Qu’importe qu’il doive juger, seul et dans l’instant, une position de hors-jeu ou l’intentionnalité d’une faute de main dans la surface, à peine évidente à l’œil après trois ralentis dans votre canapé, si votre équipe a perdu, c’est forcément de sa faute.

Les arbitres, ce sont toujours les autres qui en parlent « le mieux ». Ou qui en parlent tout court. Car il ne vous aura pas échappé que les seuls à ne jamais s’exprimer après une rencontre, ce sont eux. Ce n’est pas un choix, mais une directive de la direction nationale de l’arbitrage. Dans notre société de communication à outrance, on peut le regretter. Combien de fois la justification, une simple explication ou, à l’inverse, le mea culpa d’un homme en noir aurait suffi à dépassionner un débat ou à éteindre un incendie ? Cela viendra peut-être un jour.

En attendant, Antony Gautier, le seul Nordiste à officier en Ligue 1 avec Stéphane Lannoy, a accepté qu’on le suive pendant une journée. Vous découvrirez ainsi, quel homme se cache derrière l’arbitre, avec quel soin il prépare son match du week-end, comment il gère la pression ou ce qu’il attend de l’introduction de la vidéo. Un témoignage rare, très loin de l’image souvent froide, parfois arrogante, que renvoient les hommes en noir depuis un terrain. Après quoi, il n’est pas interdit de penser que votre regard sur Monsieur l’arbitre, que vous soyez en tribune ou dans votre canapé, ne soit plus le même.


Source : LA VOIX DES SPORTS

 Lire l'article - Cliquez-dessous
http://arbitrezvous.blogspot.fr/p/fff-ligue-1-antony-gautier-vous-raconte.html







0 commentaires: