vendredi, juillet 17, 2015

UEFA - U19 MASCULINS - GRECE 2015 : Deux arbitres savourent l'expérience acquise

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , No comments


Publié le 17/07/2015 - L'équipe d'arbitrage présente en Grèce voit les finales U19 comme une inestimable étape de carrière et une chance d'apprendre de leurs collègues venus d'autres pays.

Non seulement les joueurs prenant part au Championnat d'Europe U19 gagnent une éducation précieuse sur et hors du terrain, mais pour les arbitres, il se révèle être aussi une occasion unique de développer et d'améliorer leurs propres performances.

Huit arbitres et huit arbitres assistants sont arrivés à Katerini quatre jours avant le début du tournoi, chacun apportant avec eux leurs propres histoires et expériences. Avec l'aide de membre du Comité des arbitres de l'UEFA, M. Jaap Uilenberg (Pays-Bas) et trois observateurs d'arbitres de l'UEFA , Konrad Plautz (Autriche), Murat Ilgaz (Turquie) et Alexandru Deaconu (Roumanie), ils ont été aidé dans leur rôle d'arbitre afin de perfectionner leurs compétences, tout comme les joueurs.

"Dans ce genre de tournoi, nous ne connaissons pas l'autre quand nous arrivons, nous devons donc construire notre équipe et avoir de bonnes discussions, afin que nous puissions nous apprécier les uns les autres lorsque nous travaillons ensemble", a déclaré l'arbitre suédois Andreas Ekberg , pour qui ce est pas tout à fait une nouvelle expérience.

Il a été choisi pour arbitrer la finale du Championnat d'Europe U17 à Malte en 2014, et est maintenant là pour ajouter d'autres cordes à son arc. "Chaque tournoi est unique», a-t-il poursuivi. "Bien sûr, nous subissons les nouvelles influences de nos collègues et des observateurs. Lorsque vous êtes un arbitre national, vous vous créez de nouveaux amis à la maison. Lorsque vous êtes un arbitre international, vous vous faites des amis partout en Europe et dans le monde, c'est fantastique.

«Nous apprenons les uns des autres. Nous avons des influences de l'Italie, de l'Angleterre, de la Suède, du Luxembourg, de la République tchèque. De partout Nous prenons des choses les unes après les autres, et puis, bien sûr, il y a les lignes directrices à suivre, et nous venons ici pour apprendre. c'est parfait. "

Pour l'arbitre-assistant Ricardo Fernandes Morais du Luxembourg, c'est une occasion inestimable, et un espoir qu'il chérissait. "Je ne peux apprendre ici," a-t-il confié à UEFA.com. "Il y a ici des arbitres qui officient régulièrement en Premier League et dans le top de la ligue italienne, et ce genre d'expérience aide à améliorer ma propre performance.

"Je ne peux qu'être heureux d'être ici et d'apprendre, avec ces arbitres et ces assistants sur le terrain. Que pouvais-je demander de mieux qu'être ici avec tous ces arbitres, ma propre expérience ne peut que s'améliorer." 
Le but sur un tournoi comme cet événement de U19 est de développer des qualités dans un environnement d'équipe. Le Fitness est un facteur important, avec la vitesse du jeu qui augmente tout le temps, tandis que la vitesse de l'esprit qui est aussi une qualité essentielle doit également suivre le rythme.

Les observateurs d'arbitres de l'UEFA ont analysé les performances des arbitres et montré "beaucoup de vidéos" pour nous aider à prendre des décisions difficiles de manière intelligente, explique Ekberg. "Nous nous entraînons ensemble, nous parlons ensemble et c'est très important", a-t-il dit. "Tout est fait pour que nous puissions effectuer notre tache aussi bien que possible.

"I love football", et étant arbitre, je considère faire partie de la famille du football, et c'est bien ainsi".

Source : UEFA - (Traduction de l'anglais)




0 commentaires: