vendredi, mai 26, 2017

LIGUE 1 - Lionel JAFFREDO : "Content de mes 31 ans de carrière et des 11 années passées en Ligue 1...."

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , No comments


Publié le 26/05/2017 - Après onze années de bons et loyaux services rendus au championnat de France, Lionel Jaffredo a arbitré son dernier match de Ligue 1 lors d’un Angers-Montpellier le 20 mai dernier. L'occasion de découvrir un peu mieux un homme pudique, réservé et plus que tout attaché au respect des règles.


Comment va le jeune retraité ?
Je me sens très bien. Je m’y étais préparé psychologiquement dès le mois de juin dernier. Pour Angers-Montpellier, lorsque je suis entré sur la pelouse avec mes collègues, il fallait profiter. C’était le dernier. J’ai eu un petit regard pour ma famille présente. C’est très rare qu’elle soit là et en si grand nombre. Les joueurs savaient eux aussi que c’était mon dernier match. Peut-être que leur respect à mon égard était plus prononcé. Les voir venir vers moi, me féliciter pour ma carrière m’a fait chaud au cœur. Je suis satisfait du devoir accompli, content de mes 31 ans de carrière et des onze années passées en Ligue 1. Je suis toujours resté moi-même, simple et je pense que ça se voyait. Tout le monde était content de tourner avec moi, que ce soit des assistants, quatrièmes arbitres ou collègues du groupe. Ces attentions, tous les messages que j’ai reçus m’ont fait vraiment du bien. J’ai laissé une petite trace plutôt sympathique.

Que vous a apporté votre famille durant votre carrière ?
Un gros soutien. Dans les bons moments, c’est assez facile, mais lorsqu'on prend une mauvaise décision, on ne peut pas se laver les mains le lundi matin et dire que tout va bien. On est malheureux d’avoir fait quelque chose d’injuste. La famille est là aussi pour nous faire penser à autre chose, nous remonter le moral par moments. Mais je voulais aussi les protéger de tout ça.


Que faisiez-vous pour cela ?
Mes enfants ont dix et seize ans. Ils peuvent subir des regards ou des petites réflexions à l’école. Quand il s’était passé quelque chose de bien, je leur en parlais, mais dans le cas contraire, je devais aussi le leur expliquer. Un arbitre est très exposé, comme les joueurs. On peut parfois en prendre plein la figure. Eux voient tout ça, sont quotidiennement avec moi, savent si leur papa est bien ou non. Ils font partie intégrante de la personne arbitre. Enfin, ils n’ont pas subi beaucoup de remarques, ça veut quand même dire que j’avais quelques qualités.

Avez-vous déjà cauchemardé après une mauvaise rencontre ?
Après un match, qu’il soit bon ou mauvais, j’avais souvent du mal à trouver le sommeil. Je regardais un peu la télé, les chaînes d’infos, les émissions de foot, parfois je lisais pour trouver le sommeil. Lorsqu’on prend une décision qui peut avoir de lourdes conséquences, le début de semaine est difficile. On veut vite retourner sur le terrain.

Votre papa était lui aussi arbitre.
Il a officié une quinzaine d’années en district dans le Morbihan....

Lire la suite de l'Article sur
http://www.sofoot.com/jaffredo-quand-je-suis-dans-ma-bulle-rien-ne-peut-m-arriver-443405.html





0 commentaires: