lundi, mai 01, 2017

LIGUE 1 - OGC NICE / PSG : Le SAFE déplore et condamne les déclarations du Président du PSG...

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , No comments


Publié le 01/05/2017 - Dans un Communiqué cinglant, le SAFE réagit également aux commentaires et aux propos du Président du Paris Saint-Germain, après le match OGC NICE / PARIS SG dirigé par Ruddy BUQUET et son équipe.

Non, ce n'est pas Monsieur l'Arbitre qui tue le match... Ni le Football !

Le SAFE déplore et condamne les déclarations du Président du PSG à l'issue de la rencontre OGC Nice - PSG d'hier soir. Comment ne pas s'interroger après de tels propos à l'emporte-pièce ? Tout en reconnaissant la faillite de son équipe, la supériorité de son adversaire et la logique sportive, le Président du PSG charge l'arbitrage, le qualifiant de « cauchemar » : vieille recette éculée du contre-feu que nombre de ses homologues éminents ont éprouvée avant lui. Non, ce n'est pas "Monsieur l'arbitre qui tue le match" ; ce sont certains gestes et comportements inadmissibles, sur et autour des terrains, qui tuent le Football !

Le SAFE en appelle à des comportements responsables et réfléchis en cette fin de saison qui voit des tensions très fortes, sur et autour des terrains, qui dépassent les simples enjeux sportifs - en témoignent ces matches à huis-clos fermes ou avec sursis, ou délocalisés.

Le SAFE en appelle à des relations apaisées et constructives entre les arbitres et les dirigeants, encadrements et joueurs. Dans un esprit constructif et apaisé, le SAFE invite d'ailleurs le Président du PSG à son Assemblée Générale le 27 mai prochain, à 16h30 à Paris, ainsi que tous les présidents des clubs professionnels qui souhaiteraient y assister, pour débattre.

L'arbitrage est en évolution, comme en atteste l'apparition de la vidéo et ses expérimentations. L'arbitrage ne cesse de se développer, comme le réclame le Président du PSG : les arbitres sont de plus en plus professionnels et ont une préparation optimale en vue de rencontres toujours plus difficiles et parfois irrespirables. Ils gardent leur sang-froid en toutes circonstances - les grands dirigeants de nos clubs, dont on attend exemplarité et hauteur de vue, seraient bien inspirés, surtout dans la défaite, d'en avoir autant.

Le SAFE en appelle enfin aux instances pour veiller à ce que le respect règne entre les différentes familles du football et à rétablir les conditions d'un climat serein et apaisé.

Source : SAFE - Syndicat des Arbitres du Football d’Élite





0 commentaires: