samedi, février 27, 2016

EUROPA LEAGUE : Arnold HUNTER accusé de corruption par un journaliste belge... C'est du DÉLIRE !!!

Par Arbitrez Vous archivé dans , , , , , , , , , No comments


Publié le 27/02/2016 - Suite à la rencontre d'EUROPA LEAGUE entre OLYMPIACOS / ANDERLECHT de jeudi remportée par les belges 2 à 1, et qualifié du coup pour le tour suivant, la Presse belge s'est totalement lâchée sur le web et dans les colonnes des journaux, mettant à mal la réputation de l'arbitre Arnold HUNTER et allant même plus loin en l'accusant de corruption.

Voici quelques-uns des articles parus dans la presse wallonne depuis jeudi et qui relatent à leur manière, les malheurs d'un arbitre nord-irlandais face à la furia belge :

(les liens sont actifs et donnent accès à l'article)












Voilà pour les articles qui enrichissent plus financièrement ceux qui les écrivent, qu’intellectuellement ceux qui les lisent... Mais ce n'est pas tout... car au détour de ses commentaires acerbes le commentateur belge MARC DELIRE (et oui ça ne s'invente pas...) s'est permis un dérapage digne de celui de feu Thierry ROLLAND, qui déclarait en 1976 « M. Foote, vous êtes un salaud ! » lors du match BULGARIE/FRANCE.
Seulement là, ça va vraiment trop loin puisque M. DELIRE, affirme que des enveloppes auraient circulé avant la rencontre, et parle même de République bananière...

Voir l'interview post-match de M. DELIRE :


ainsi que ses propos pendant la rencontre :

- "Après autant d’erreurs, je pense qu’on peut remettre en doute l’intégrité de M. Hunter"

- "N’oublions pas non plus que nous sommes dans l’antre de M. Evangelos Marinakis (le président du club grec, NDLR). Je ne fais pas de procès d’intention. Mais le président de l’Olympiacos est tout de même en sursis, et est accusé de corruption et d’avoir acheté quatre championnats grecs. Bref, il n’y a pas de fumée sans feu."

- "On a l’impression d’être dans une république bananière"

- "Il y a des enveloppes qui se perdent"

Des propos vraiment incroyables, qui ont surpris certains téléspectateurs, mais qui apparemment ne choquent pas grand monde, sauf peut-être le journal LE SOIR (Marc Delire? Coupe le son, gamin! - Le Soir), alors que dès le lendemain, le journaliste persiste dans ses propos et déclare même :"Je n'ai pas à changer, c'est cet arbitre qui doit changer"

Il fallait nous le dire avant le match que la Belgique avait enfanté des surhommes, capables de déceler la corruption sans preuve, et lancer des accusations gratuites sur des collègues, dont s''il est vrai que la prestation n'a pas été satisfaisante, n'en demeurent eux que de simples hommes non pourvus du don d'ubiquité que semble détenir la Presse Belge, et en particulier ce Monsieur DELIRE.

Bref, la critique de l'arbitrage se mute aujourd'hui en accusation de corruption. C'est un nouveau pas franchi dans le sport national de l'incrimination. Je souhaite simplement que les personnes qui enfoncent et fustigent les arbitres à longueur d'année, soient elles aussi intègres et sans défaut, si elle ne veulent pas qu'un jour la lourdeur de leurs accusations se retournent contre elles.

Eric - ARBITREZ-VOUS





DEVENEZ ANNONCEUR SUR CE SITE

et profitez d'un support original et valorisant

CLIQUEZ-ICI



Vous aimez cet article ?
Dites-le ou partagez-le sur
les Réseaux Sociaux

ci-dessous

0 commentaires: